Connexion

Syndicate content

Malte : une célèbre journaliste tuée dans l’explosion de sa voiture

mardi, 17 octobre, 2017 - 17:06

La journaliste Daphne Caruana Galizia, connue pour avoir dénoncé la corruption de la classe politique de Malte, est morte hier dans l'explosion de sa voiture. Sur l'île, l'émotion est à son comble.

« Il y a désormais des escrocs partout où vous regardez. La situation est désespérée ». Ce sont les derniers mots écrits par la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, sur son blog, ce lundi. Une heure après les avoir publié, la célèbre blogueuse a été tuée dans l’explosion de sa voiture, alors qu’elle quittait son domicile. Une bombe avait été placée sous le véhicule, dont la carcasse calcinée a été retrouvée dans un champ. Arrivé sur les lieux du drame, le fils de Daphne Caruana Galizia n’a pas réussi à la sauver. « C’est la guerre », a-t-il déclaré à la presse.

Car la mère de Matthew Caruana Galizia n’était pas n’importe qui : journaliste engagée, elle n’a eu de cesse de dénoncer la corruption des élites politiques de son pays. Agée de 53 ans, Daphne Caruana Galizia était, entre autre, à l’origine des accusations de corruption qui avaient provoqué des élections anticipées en juin dernier. Des accusations issues des fameux « Panama Papers », et qui mettaient gravement en cause le premier ministre maltais, Joseph Muscat, ainsi que son entourage.

Malgré ces révélations, le dirigeant du pays entré dans l’Union européenne en 2004 a été réélu confortablement lors des législatives anticipées, notamment en raison des succès économiques portés à son crédit.

L’hommage de la rue

« Je n’aurai de cesse que justice soit faite », a réagi Joseph Muscat : « Aujourd’hui est une journée noire pour notre démocratie et notre liberté d’expression ». La Commission européenne s’est dite « horrifiée », condamnant « ce qui est apparemment une attaque ciblée ».

Des milliers de Maltais sont descendus dans les rues de l’île lundi soir afin de rendre hommage à la journaliste assassinée.


Réactions
Pays