Connexion

Syndicate content

Après la déclaration d’indépendance, la Catalogne sous tutelle

samedi, 28 octobre, 2017 - 12:12

Le président catalan, Carles Puigdemont, a déclaré l'indépendance de la région espagnole hier soir. Le gouvernement de Mariano Rajoy a immédiatement décidé de placer la Catalogne sous tutelle

Le bras de fer continue. Vendredi soir, le président catalan, Carles Puigdemont, a officialisé l’indépendance de la région dont il a la charge. Auparavant, le parlement de Catalogne avait adopté une résolution déclarant que la région devient un « Etat indépendant prenant la forme d’une République ». 70 députés catalans sur 135 ont voté en faveur de l’indépendance de la région, 10 contre. Les députés de l’opposition ont boycotté le vote.

« Nous constituons la République catalane, comme Etat indépendant et souverain, de droit, démocratique et social », explique le préambule de la résolution. Des dizaines de milliers de partisans de l’indépendance ont crié leur joie devant le parlement catalan. La proclamation est entrée en vigueur vendredi soir.

Des élections le 21 décembre

La réaction n’a pas tardé du côté de Madrid. Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a annoncé samedi matin la destitution du président catalan et de son exécutif. Il a également annoncé la convocation de nouvelles élections, le 21 décembre prochain. « Ce sont les premières mesures que nous mettons en marche pour éviter que ceux qui étaient jusqu’à maintenant responsables de l’exécutif catalan puissent poursuivre leur escalade de désobéissance », a-t-il déclaré. Le chef de la police catalane a également été destitué et remplacé par son numéro 2.

Le Sénat espagnol a voté la mise en œuvre de l’article 155 de la Constitution, accordant au gouvernement la possibilité de mettre la Catalogne sous tutelle. Le parquet général d’Espagne a annoncé qu’il engagera au cours de la semaine à venir une procédure judiciaire contre Carles Puigdemont pour « rébellion », un délit passible de 30 ans de prison.

La plupart des dirigeants européens ont condamné la déclaration d’indépendance de la Catalogne, de même que le département d’Etat américain.

Samedi matin, de nombreux Espagnols ont manifesté à Madrid en faveur de l’unité de leur pays. Plus que jamais, le pays semble divisé.


Réactions
Pays