Connexion

Syndicate content

Catalogne : l’Espagne retire son mandat d’arrêt européen contre Carles Puigdemont

mardi, 5 décembre, 2017 - 12:11

Destitué après la tentative d'indépendance de la Catalogne, l'ancien président de la région espagnole demeure visé par un mandat d'arrêt dans son pays.

C’est une surprise. La Cour suprême espagnole a annoncé, ce mardi, qu’elle retirait les mandats d’arrêts européens qui visaient Carles Puigdemont, l’ancien président catalan destitué, ainsi que quatre de ses ex-ministres régionaux. Tous avaient fui l’Espagne pour la Belgique, après la tentative avortée d’indépendance de la Catalogne. Les cinq dirigeants indépendantistes sont poursuivis pour « rébellion », « sédition » et « détournement de fonds publics » après la proclamation unilatérale de la « République catalane » à Barcelone, le 27 octobre dernier.

Cette décision n’était pas attendue : la justice belge s’était en effet fixée jusqu’au 14 décembre pour statuer sur l’extradition de Carles Puigdemont et de ses anciens ministres. Leurs avocats avaient d’ailleurs déclaré qu’ils utiliseraient toutes les voies de recours afin de rester en Belgique.

Puigdemont à nouveau candidat

Le juge qui a levé les mandats européens a considéré que les cinq ex-responsables catalans « ont manifesté l’intention de retourner en Espagne pour y exercer des mandats électoraux ». En effet, Carles Puigdemont a annoncé son intention d’être de nouveau candidat aux élections régionales espagnoles, qui se tiendront le 21 décembre prochain.

Dans son ordonnance, le juge estime également qu’il s’agit d’éviter « une distorsion substantielle » dans le traitement judiciaire des anciens responsables catalans entre ceux qui ont fui en Belgique et ceux qui sont restés en Espagne, ces derniers risquant de plus graves peines que les premiers.


Réactions
Pays