Connexion

Syndicate content

Manifestations en Iran : les réactions en Europe

mercredi, 3 janvier, 2018 - 13:35

Alors que l'Iran s'embrase à nouveau, des membres de l'opposition au régime ont manifesté dans plusieurs capitales européennes. De son côté, l'Union européenne appelle à éviter la violence et assure suivre la situation de près.

Mardi 2 janvier, plusieurs courants de l’opposition iranienne ont manifesté en Europe afin de soutenir le mouvement de protestation qui secoue le pays depuis une semaine. En Italie, une trentaine de manifestants se sont ainsi réunis devant l’ambassade d’Iran à Rome. Plusieurs d’entre-eux faisaient partie des Moudjahidin du peuple, un mouvement inspiré du marxisme et de l’islamisme, et qui était encore il y a peu considéré par l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis comme une formation « terroriste ».

Le président iranien Rohani a ainsi demandé à son homologue français, Emmanuel Macron, de prendre des mesures contre les activités d’un « groupuscule terroriste » iranien agissant en France, visant sans ambiguïté les Moudjahidin du peuple, qui ont installé leur siège en région parisienne.

A Berlin, le Comité des réfugiés iraniens a également manifesté son opposition au régime en place, dénonçant les arrestations de militants contraints de déclarer qu’ils étaient « pilotés par les Etats-Unis, l’Arabie saoudite et Israël ». A Londres, enfin, des partisans de la royauté ont manifesté pour appeler le retour du Shah.

« L’Iran ne fait pas exception »

De son côté, le Service d’action extérieure de l’UE (SAE) a appelé, mercredi, toutes les parties de l’Iran à éviter la violence. « Pour l’Union européenne, la question des droits de l’Homme s’inscrit dans notre relation avec l’Iran. Les droits à la manifestation pacifique et à la liberté d’expression sont des droits fondamentaux pour chaque pays et l’Iran ne fait pas exception », indique le communiqué du SAE.

Les manifestations contre la vie chère et les difficultés économiques, débutées en Iran depuis le 28 décembre, ont fait au moins 23 mort.


Réactions
Pays