Connexion

Syndicate content

L’Afrique demande à l’Europe d’interdire le commerce de l’ivoire

lundi, 19 mars, 2018 - 19:42

Selon Avaaz, il est donc important que l'Europe suive l'exemple des Etats-Unis et de la Chine afin que la vente d'ivoire soit totalement interdite.

Plus de trente pays africains appellent l’Europe à interdire totalement le commerce de l’ivoire de manière à sauver les éléphants. 30.000 animaux sont tués par les braconniers chaque année, surtout dans le centre du continent. L’Europe a effectivement mis fin à l’importation de l’ivoire l’année dernière mais le commerce entre les Etats membres se poursuit et, selon certaines régulations, les objets antiques peuvent toujours circuler. Certains utilisent ce trou juridique pour exporter vers les marchés asiatiques.

Les présidents du Botswana, d’Ouganda et du Gabon ont signé une pétition lancée par le groupe activiste Avaaz. Bert Wander, son directeur de campagne, s’est exprimé : « Les officiels européens nous disent qu’ils ne peuvent interdire l’ivoire parce qu’il n’y a pas assez de leaders africains qui le demandent. Maintenant nous avons la signature de trente pays où la plupart des éléphants vivent ».

La Chine s’est engagée

Depuis la fin de l’année dernière, le commerce de l’ivoire est totalement interdit en Chine, à l’origine selon certains experts de 70% de la demande mondiale. Pourtant Hong Kong, considérée comme la plaque tournante du commerce en Asie, n’est toujours pas concernée et la fin du commerce de l’ivoire n’entrera en vigueur qu’en 2021 au plus tôt.

Selon Avaaz, il est donc important que l’Europe suive l’exemple des Etats-Unis et de la Chine afin que la vente d’ivoire soit totalement interdite. La population des éléphants africains a chuté de 61% au cours des 33 dernières années.


Mots clés
,
Réactions
Pays