Connexion

Syndicate content

Le Nigeria, poubelle de l’Europe

jeudi, 7 juin, 2018 - 12:12

L'Union européenne interdit pourtant l'exportation des déchets électroniques vers les pays qui n'ont pas les capacités de les traiter.

20.000 tonnes de déchets illégaux sont exportées chaque année au Nigéria. Les conteneurs et les voitures d’occasion arrivent au port de Lagos, chargés officiellement de matériels d’occasion étrangers. Le tout est revendu aux éboueurs, qui en arrachent les pièces de métal, les câbles en plastiques sont brûlés pour en extraire le cuivre. Cette zone est la plus contaminée en métaux lourds de toute la ville.

Une récente étude des Nations Unies révèle que le fret maritime provient dans 77% des cas via un port européen, en provenance de l’Union européenne (29%), la Chine (24%), et les Etats-Unis (20%). Par ordre d’importance, les principaux pays exportateurs sont : l’Allemagne (28%), le Royaume-Uni (24%), la Belgique (12%), les Pays-Bas (9%), l’Espagne (7%) et l’Irlande (6%). La France revendant une grande partie de ses déchets électriques à l’Allemagne et les Pays-Bas.

Un pays dépassé par sa croissance

Avec 22 millions d’habitants, Lagos n’arrive plus à gérer ses propres déchets. Le pays le plus peuplé d’Afrique possède les quatre villes dont l’air est le plus pollué au monde selon l’Organisation mondiale de la santé. La Banque mondiale estime que 94% de la population du Nigéria est exposé à des taux de pollution qui dépassent les recommandations de l’OMS.

L’industrie pétrolière (notamment Schell) a aussi dévasté le delta du Niger. Les pollutions pétrolières doublent la mortalité néonatale dans le pays.


Réactions
Pays