Connexion

Syndicate content

Brexit : la France accroit son attractivité

lundi, 11 juin, 2018 - 17:42

L'Hexagone rattrape la mauvaise réputation accumulée pendant le quinquennat précédent et attire des projets étrangers, notamment dans l'industrie et l'implantation de centres de R&D.

Selon le baromètre de l’attractivité publié par EY, le nombre de projets d’investissements dans l’Hexagone a bondi de 31% l’an passé. Le cabinet admet un effet de rattrapage, le quinquennat de François Hollande ayant été peu retentissant tandis que l’élection d’Emmanuel Macron lance des signes forts en termes de réformes qui améliorent l’image du pays.

Mais l’effet du Brexit et ses négociations complexes détournent certains investisseurs internationaux qui sont plus nombreux à se rapprocher de Paris. Le nombre d’investissements étrangers a progressé de 10% en Europe l’année dernière alors qu’ils n’ont augmenté que de 6% outre-Manche.

Londres reste forte malgré tout

Le commerce physique au Royaume-Uni subit actuellement des coups symboliques comme la fermeture annoncée de la moitié des grands magasins House of Frazer, et aujourd’hui l’enseigne Poundworld qui est en faillite. La hausse des loyers entraine une baisse de la consommation des ménages sous la poussée de l’inflation.

Mais le Royaume-Uni attire toujours une grande part des projets dans le numérique et les risques de délocalisation ou de fermeture de sites ne sont pas connus. Le pays reste en tête du classement établi par EY. Rappelons que les Britanniques ont su attirer trois fois plus de sièges sociaux que les Français au court des dix dernières années.


Réactions
Pays