Connexion

Syndicate content

Digitalisation : le défi des PME françaises

vendredi, 22 juin, 2018 - 15:08

Alors que le numérique représente un gain de croissance et de productivité, les PME françaises restent frileuses. De nombreux outils existent cependant pour les aider à franchir le cap.

Le constat n’est que trop connu. Les PME françaises accusent un retard certain en matière de digitalisation. Les TPE et PME tricolores se positionnent en 16e place du classement européen, selon l’indice DESI (Digital Economy and Society) 2017, publié par la Commission européenne. L’Hexagone est en effet « en dessous de la moyenne de l’UE pour l’intégration des technologies numériques par les entreprises, la connectivité et l’utilisation d’Internet par les particuliers ».

Le numérique constitue pourtant une opportunité unique pour les PME. « Avec 3 millions de PME en France et 30 millions de consommateurs en ligne, le digital représente un formidable potentiel de développement et doit s’inscrire comme levier de performance, de compétitivité et de croissance », affirme un rapport réalisé par Deloitte en 2016.

Selon cette étude, les PME françaises sont quatre fois moins susceptibles de réaliser des ventes en ligne que les grandes entreprises et trois fois moins susceptibles d’intégrer des outils de productivité digitaux. Les consommateurs sont quant à eux plus susceptibles d’utiliser les solutions digitales mises à leur disposition que les entreprises françaises : alors que sept consommateurs français sur dix achètent et paient en ligne, seule une grande entreprise sur deux et une PME sur huit font usage de solutions de vente en ligne, révèle le rapport.

Comment y remédier ?

Les PME auraient pourtant tout intérêt à accélérer leur transformation digitale, celles qui l’ont déjà fait étant trois fois et demi plus susceptibles d’exporter que la moyenne des PME. Indispensable pour les entreprises, la digitalisation est également nécessaire pour la croissance de l’économie française. Les ventes en ligne ont contribué à 40 % de la croissance totale des ventes en France ces dernières années, tandis que les ventes réalisées par le biais du e-commerce ont crû près de 20 fois plus rapidement que les ventes globalement, ajoute Deloitte.

Seulement, les PME françaises perçoivent souvent les outils numériques comme difficiles à implémenter et à gérer. C’est l’avis de Guillaume Broutart, directeur en France de Teamleader, une plateforme intégrée pour la gestion de contacts, la facturation et la gestion de projets. A ce problème de « perception » s’ajoute celui d’une offre « fondée sur des acteurs qui s’adressent à un besoin spécifique. Rares sont les acteurs qui proposent une solution tout en un », explique le dirigeant. Or, pour réussir sa digitalisation, une PME doit trouver la plateforme qui réponde à ses besoins spécifiques d’organisation ou de gestion de la relation client. Pour Guillaume Broutart, il est également important d’inclure le numérique en amont, dès le début du projet. Cela permet d’éviter les coûts humains et financiers importants liés à une implémentation tardive.

Faire appel à des sociétés spécialisées

Afin d’accélérer leur transformation digitale, les entreprises peuvent faire appel à des sociétés spécialisées. Le groupe luxembourgeois CK aide les PME à se concentrer sur l’opérationnel grâce à la dématérialisation des services. Spécialisé dans l’installation de systèmes multifonctions bureautiques, le conseil en solutions informatiques et la mise en place de structures d’archivage, il propose également le traitement automatisé de factures, une solution cinq fois moins chère que celles des acteurs standards. Il faut dire qu’au Grand-Duché, la numérisation et le traitement des factures, ainsi que le traitement du courrier entrant tirent le marché de dématérialisation de logiciels vers le haut.

En France, le groupe SoLocal, leader européen en matière de communication numérique locale, vient de renforcer son partenariat stratégique avec Google pour accompagner les TPE et PME. Signé pour deux ans, l’accord double les moyens consacrés par les deux partenaires pour accompagner les entreprises dans leur développement numérique. SoLocal entend ainsi, de l’aveu de son DG Eric Boustouller, apporter sa dimension industrielle et la proximité terrain de ses équipes commerciales et de son support clients à Google, afin de démontrer sa capacité à s’imposer comme « amplificateur de croissance pour les grands acteurs du numérique ».

Une collaboration qui ne s’arrête pas là, puisque Google a choisi d’accompagner SoLocal lors d’événements organisés en région, destinés à sensibiliser les entreprises françaises aux bienfaits du digital, et à leur fournir des conseils pour franchir en toute sérénité le cap du numérique. « Des  » SoLocal Business Tour  » qui ont déjà rassemblé, dans 6 grandes villes, des milliers de professionnels invités à assister gratuitement à des conférences et ateliers sur les enjeux liés à leur digitalisation », selon Eric Boustouller. SoLocal et le moteur de recherche expriment par ailleurs leur volonté commune d’accompagner la digitalisation des PME via l’Atelier numérique de Google à Rennes, qui a ouvert ses portes le 9 juin et dont SoLocal est l’un des premiers partenaires. Au menu : formations et conférences visant à l’acculturation numérique des TPE/PME de la région.

Les entreprises désireuses d’entamer leur mutation numérique devraient, enfin, s’appuyer davantage sur les réseaux sociaux, au premier rang desquels Facebook. C’est le message qu’a tenu à faire passer Bérangère Thetiot, Manager France de Facebook pour les PME, lors d’une conférence organisée au salon My digital entreprise début juin. Egalement présent lors de cet événement, Xavier Colas, DG de l’agence d’accompagnement en création d’entreprises innovantes Vipe, abondait dans ce sens : « Si 80 % des Français sont sur les réseaux sociaux, seulement 13 % des entreprises les utilisent. Le nerf de la guerre, c’est qu’elles utilisent les réseaux sociaux. » Dont acte ?

Là encore, les PME ne sont pas livrées à elles-mêmes, mais peuvent s’appuyer sur des professionnels pour conduire une stratégie efficace. Facebook et SoLocal viennent en effet d’annoncer le lancement conjoint d’une gamme de solutions publicitaires sur-mesure, adaptées aux besoins des entreprises au niveau local. Articulées autour de l’offre « Social Clic », ces solutions proposent de mettre en avant les promotions et évènements des entreprises, via Facebook, en les diffusant sur la zone de chalandise la plus adaptée, le tout en garantissant pendant un an une performance mesurée au clic. Les PME n’ont, semble-t-il, plus d’excuses pour ne pas entamer leur virage 3.0.


Réactions
Pays