Connexion

Syndicate content

Vers une Europe qui roule moins vite

mercredi, 4 juillet, 2018 - 14:16

La mesure est impopulaire, mais la France se trouve désormais dans le peloton de tête des pays qui désirent voir le nombre de morts sur les routes diminuer - et il faudra s'y faire.

La France fait désormais partie des pays européens où les limitations de vitesse sur les routes secondaires sont les plus basses. La vitesse maximale sur les routes à deux voix est de 80km/h dans l’hexagone, ainsi qu’en Norvège, aux Pays-Bas, en Suisse, au Danemark, en Finlande, en Bosnie, à Chypre ainsi qu’à Malte.

Mais il y a plus strict encore : en Suède, la vitesse autorisée est généralement de 70 km/h en dehors des villes. Conséquence : la mortalité routière y est très basse (2,6 morts pour 100.000 habitants). En Belgique aussi, la vitesse est désormais limitée à 70km/h en Flandre depuis le 1er janvier 2017.

Pour réduire la mortalité

La France se situe dans la moyenne européenne de la mortalité routière avec 5,2 morts pour 100.000 habitants –  mais c’est deux fois plus que certains de nos voisins qui sont les meilleurs élèves de la sécurité routière de l’Europe. Par exemple, tout en permettant aux automobilistes de rouler à 100 km/h, le Royaume-Uni ne compte que 2,8 morts pour 100.000 habitants. L’Irlande vient ensuite (3,5 morts) et l’Allemagne (4,2 morts).

Les pays d’Europe où la mortalité est la plus élevée sont la Roumanie (9,6) et la Bulgarie (9,9), en partie à cause de la mauvaise qualité du réseau routier et la vétusté des véhicules en circulation. La Serbie reste à la traine avec 8,5 morts pour 100.000 habitants malgré le fait que la vitesse soit limitée à 80 km/h. Enfin, la Grèce se positionne au septième rang de la mortalité routière avec 7,4 morts pour 100.000 habitants).


Réactions
Pays