Connexion

Syndicate content

Le Luxembourg accueille plus de non Européens que la France

lundi, 27 septembre, 2010 - 15:03

La guerre des mots fait rage entre la commissaire luxembourgeoise Viviane Reding et le président français. Ce dernier incite le Grand Duché à accueillir des Roms. Mais sait-il que ce petits pays accueille en proportion beaucoup plus d’étrangers « exotiques » (hors UE) que la France ?

La guerre des tranchées continue entre la France et la Commission européenne au sujet des Roms après un très houleux sommet des chefs d’Etat et de gouvernement. Nicolas Sarkozy qui se félicitait, lors de sa conférence de presse de fin de sommet, d’avoir obtenu le soutien de « tous » ses homologues contre les déclarations de Viviane Reding, la Commissaire européenne à la Justice et aux Droits fondamentaux, n’a en tout cas pas réussi à calmer cette dernière. Dès le lendemain du sommet, la commissaire s’est exclamée, depuis Berlin, que

la Commission européenne envisage ces jours-ci une procédure [d'infraction] contre la France, alors que les autorités françaises sont hélas soupçonnées… d'avoir pris des décisions qui visent une minorité ethnique, les Roms ».

Le conseil européen choqué

Quoi qu'en dise Nicolas Sarkozy, toutes les sources indiquent que la circulaire du 5 août du cabinet de Brice Hortefeux demandant le démantèlement des campements illégaux « en priorité les Roms » a choqué le Conseil européen, à l’exception notable de Silvio Berlusconi. Certes, le parallèle dressé par Viviane Reding entre les expulsions de Roms en France et les déportations de Juifs lors de la Seconde guerre mondiale était une comparaison douteuse, pour laquelle la commissaire a d’ailleurs exprimé ses « regrets ». Mais, sur le fond, le Conseil européen a soutenu José Manuel Barroso lors de son clash verbal avec Nicolas Sarkozy. Le président de la Commission européenne a tout simplement dit que « la discrimination des minorités ethniques est inacceptable ».

Le Conseil européen n’a pas non plus apprécié le fait que Nicolas Sarkozy considère la Commission comme une assemblée de représentants nationaux et pas de l'intérêt commun européen.

Je serais très heureux si le Luxembourg pouvait aussi accueillir les Roms », avait dit le chef de l’Etat devant des sénateurs français stigmatisant la nationalité de Viviane Reding avant de s’envoler pour Bruxelles pour le Conseil européen.

Mais quand bien même la vice-présidente de la Commission serait la représentante du Luxembourg à Bruxelles, sait-on à l’Elysée que ce « petit » pays accueille beaucoup plus de ressortissants étrangers que la « grande » France ? Tout juste la semaine dernière, Eurostat, l’office des statistiques de l’Union européenne, a opportunément publié des chiffres sur des ressortissants étrangers résidant dans l’Union. Il apparaît qu’au Luxembourg les étrangers représentent 43,5% de la population totale contre 5,8% seulement pour la France.

Certes, on objectera que dans ce pays paradis des banquiers, il ne faut pas mettre tous les « immigrés » blancs, beurs et noirs dans le même panier. Que la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy vise, avec les expulsions systématiques de Roms, l'électorat populaire et d'extrême droite qui rejettent les non Européens. Mais en termes d’accueil de ressortissants étrangers citoyens de pays hors Union européenne, le Luxembourg fait toujours mieux que la France : 6% de la population totale au Luxembourg, contre 3,8% seulement pour la France !




Mots clés
, , , , ,
Pays