Connexion

Syndicate content

Barroso signe un accord gazier avec l’Azerbaïdjan

vendredi, 14 janvier, 2011 - 15:12

Le Président de la Commission européenne a signé ce jeudi un accord gazier "sur le long terme" avec l’Azerbaïdjan. Cet accès assure la sécurité énergétique et l’indépendance vis-à-vis de la Russie.

L’Union européenne diversifie son approvisionnement gazier : l’Azerbaïdjan s’engage sur le long terme à fournir du gaz aux 27. La déclaration signée reste très vague sur les quantités  et les délais des premières livraisons. En contre partie, l’Europe lui ouvre l’accès à son marché. Pour José Manuel Barroso, "cet accord confirme l’accès direct de l’Europe au gaz de la Caspienne permettant la réalisation du corridor du sud". Celui-ci permettra la construction de plusieurs gazoducs. D’une capacité de 31 milliards de m3 par an sur 3 300 km, le projet Nabucco reliera à partir de 2014 les champs gaziers d’Asie centrale avec l’Europe occidentale, en évitant la Russie.

Rechercher l’indépendance énergétique

Les autres gazoducs proposés : le ITGI (interconnector Turkey, Greece, Italy) et le gazoduc transadriatique TAP (via la Grèce, l’Albanie et l’Italie) réduiront la dépendance européenne à l’égard des livraisons russes. L’union importe 40% de sa consommation de gaz de Russie. 

Avec l’augmentation de ces importations dans les décennies à venir, nous avons besoin de nouveaux pays fournisseurs",

a affirmé le commissaire à l’énergie, Günther Oethinger.

Le conflit entre Moscou et Kiev (Ukraine) pendant l’hiver 2009 avait engendré une interruption de deux semaines des livraisons du gaz russe : une dépendance inacceptable aux yeux des acteurs européens.

M. Barroso doit se rendre ce vendredi au Turkménistan. Ce pays possède en effet d’importantes réserves de gaz qu’il pourrait faire transiter via la route du sud.


Pays