Connexion

Syndicate content

15 pays de l’UE autorisent le transfert des embryons post-mortem

lundi, 30 mai, 2011 - 11:47

La France va sans doute l'autoriser à l'occasion de la révision des lois de bioéthique.


Afficher Transfert d'embryons post-mortem sur une carte plus grande

Quinze pays de l'Union européenne sur 27 autorisent le transfert d'embryons congelés, après la mort du mari, pour des fins de recherche ou pour l'assistance médicale à la procréation de la veuve.

La France va sans doute l'autoriser à l'occasion de la révision des lois de bioéthique.

Dans les pays où la transplantation d’embryon post-mortem est admise, l’accord écrit du défunt est toujours une condition nécessaire à sa réalisation.

(Source : European Society of Human Reproduction and Embryology 2008)


Pays