Connexion

Syndicate content

Le trésor de Kadhafi débloqué au compte-goutte

vendredi, 4 mars, 2011 - 15:00

L'Union européenne estime prématuré un déblocage des milliards de Kadhafi investis un peu partout en Europe et ailleurs. Mais, à la demande pressante du CNT, l'ONU accepte de débloquer avec parcimonie le trésor du dictateur. Nos correspondants en ont retrouvé quelques pépites étonnantes.

Combien de milliards a détourné Kadhafi et son entourage en plus de 40 ans de pouvoir absolu? Nul ne sait exactement. Seule certitude, la somme est colossale.

En 42 ans de pouvoir autocratique, Kadhafi a eu tout le temps d'amasser un joli magot. Ce fut d'autant plus facile qu'il a toujours confondu sa fortune personnelle avec celle de l'État, rebaptisé "Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire socialiste". Un "socialisme" où les biens publics n'appartenaient pas au peuple, mais à son chef, au nom du bon vieux principe despotique que l'Etat, c'était lui. Ainsi, les revenus du pétrole et du gaz alimentaient un fonds souverain qu'il serait plus juste de qualifier de "Fonds du souverain", la Libyan Investment Autority (LIA).

" Les capitaux libyens sont partout"

Dans un article fort bien documenté, l'agence suisse Ecofin, révèle que l'argent de Kadhafi "a tant irrigué le système financier international" qu'il est bien difficile de retrouver sa trace: " Lagardère, Vivendi, France Télécom, Financial Times, EDF, GDF, Lafarge, Danone, Nestlé, Sanofi-Aventis, Nokia, Siemens, UniCrédit, Telefonica, Deutsche Telekom, Allianz… Les capitaux libyens sont partout".

La banque centrale libyenne et son bras armé financier, la  LIA géraient entre 170 et 190 milliards de dollars. Et elles investissaient un peu partout avec pour consigne d'assurer une influence internationale politico-stratégique au despote de Tripoli.

En 2010, la LIA détenait 6,8 milliards d'actions d'entreprises internationales considérées comme "stratégiques" (ENI, BASF, Unicredit, Lagardère…) ou "non stratégiques" (Allianz, France Télécom, Vivendi…). Des participations plus élevées dans les "stratégiques" (13% d'Unicredit; 9% de l'ENI) que dans les "non stratégiques" (1% de FT; 0,75% de Vivendi). Ainsi, les 12 entreprises "stratégiques" recueillent 52,78% des investissements, contre 47,22% pour les 28 entreprises "non stratégiques".

Par ailleurs, LIA détenait pour 3,4% de produits obligataires. Obligations émises, notamment, par l'Agence française de développement et par la Banque européenne de développement.

Enfin outre 20 milliards de cash et dépôts à terme, et 17 milliards dans des filiales, la LIA aurait fait de très mauvais placements, en investissant 5,3 milliards dans des fonds divers et variés et autres produits dérivés.

Début du déblocage

Aujourd'hui, les forces révolutionnaires libyennes du Conseil national de transition (CNT) réclament 5 milliards de dollars d’aide d’urgence sur les avoirs gelés depuis la fin février par une résolution de l’ONU pour "relancer l'économie du pays". Malgré les réticences de l’Afrique du Sud qui siège actuellement au Conseil de sécurité, les efforts diplomatiques déployés par Washington, Londres et Paris ont permis jeudi dernier de donner le feu vert au Comité des sanctions de l’ONU pour débloquer 1,5 milliard de dollars  sur les 37 milliards de dollars d’avoirs gelés aux Etats-Unis.  A cela d'ajoute, notamment, les 12 milliards de livres gelés en Grande-Bretagne, plusieurs milliards d’euros en France (aucun chiffre précis n'est encore disponible "le recensement des avoirs libyens en France est en cours", précise le Quai d'Orsay). Mais Paris a débloqué en urgence près de 260 millions de dollars récemment.

 

Cliquez sur la photo de Kadhafi pour lire les détails par pays.

Afficher Avoirs de Kadhafi en Europe sur une carte plus grande – Florian Tixier / Myeurop

 

Les correspondants de Myeurop ont enquêté et recoupé leurs informations avec celles publiées par les médias sur quelques pépites étonnantes du trésor de Kadhafi:

Italie: la Juventus

Pays européen le plus proche de la Libye, l'Italie est une destination privilégiée pour les investissements du dirigeant libyen et sa clique. Selon le quotidien économique Il Sole 24 Ore, ces investissements s'élèvent à 3,6 milliards d'euros.

La LIA détient 7,5% du capital de la Juventus de Turin. Le célébrissime club italien a, en échange, salarié l'un des fils de Kadhafi, Al-Saadi, joueur remplaçant, condamné par la suite pour dopage et aujourd'hui à la tête d'une unité de l'armée libyenne.

Mais, la LIA ne s'est pas contenté de prendre pied dans le club de la famille Agnelli, elle a investit dans FIAT, dont elle a détenu 15% du capital.

La Libye est, par ailleurs, le 1er actionnaire en importance de la grande banque italienne UniCredit avec 7,6% du capital. Cette fois, c'est directement la banque centrale libyenne associée à la LIA qui a investit.

France: des billes dans le CAC 40

Difficile d'évaluer les investissements libyens dans l'Hexagone. Dés le 25 février, les ONG Sherpa et Transparence International France ont déposé une plainte dans le but d’accélérer l’identification des avoirs de Mouammar Kadhafi et de sa famille pour qu'ils soient gelés. La procédure risque d'être longue, car, comme le note le CCFD, "la France est la bonne dernière en Europe quand il s'agit de saisir les biens mal acquis qu'elle abrite".

Officiellement, la LFB est actionnaire à 50% de la "Banque intercontinentale Arab", ayant son siège à Paris (158 millions de capital) et dans l'UBAF Paris (250 millions de capital). Mais la LIA est, comme nous l'avons souligné ci-dessus, actionnaire (toujours très minoritaire) d'entreprises du CAC 40.

Espagne: 7000 hectares à Málaga

En Espagne, la propriété "La Resinera" proche de Málaga s'étend sur plus de 7000 hectares. La Libyan Arab Foreign Bank qui en est propriétaire envisage d'y faire construire un complexe résidentiel de 500 hectares (près de 2000 logements, un palais des congrès et un terrain de golf).

Le projet n'a pas encore reçu l'aval des autorités andalouses. En outre, selon l'Expansión, Kadhafi possède également plusieurs actifs immobiliers en Andalousie: deux villas, des logements à Séville et Grenade et d'autres "biens" mal acquis à Nerja et Sotogrande.

Suisse: petits comptes secrets

Rien ne va plus entre la Suisse et la famille Kadhafi depuis que le fils du Mouhammar avait été arrêté par la police helvète pour violences répétées sur ses domestiques en 2008. La Banque nationale suisse, estime que Kadhafi et son entourage n'ont plus que 500 millions d'euros sur des comptes secrets.

Allemagne: discrétion absolue

L’Allemagne a gelé dés mars dernier  les avoirs d’un autre fils Kadhafi, soit 2 millions d’euros déposés auprès d’une banque privée, sans préciser le nom du fils et de la banque. Berlin reste très discret sur les investissements libyens outre-Rhin qui ne seraient pas très conséquents.

Autriche: un second pays pour Saïf al Islam 

Selon le quotidien Die Presse, les avoirs en Autriche du dirigeant libyen s'élèveraient à 22 milliards d'euros, pour l'essentiel à travers des fondations. Le gouverneur de la banque centrale d'Autriche a annoncé que les dépôts bancaires libyens s'élevaient à plus d'un milliard d'euros. Un des fils de Kadhafi, Saïf al Islam, est propriétaire d'une luxueuse villa à Vienne.




Pays