Connexion

Syndicate content

La France en retard sur la législation du cannabis

lundi, 22 janvier, 2018 - 17:08

Dix pays européens autorisent l’usage du cannabis thérapeutique et trois pays en ont légalisé la consommation et la production : la République Tchèque, les Pays-Bas et l’Espagne. La France patauge dans une législation qui n’est plus adaptée : un rapport parlementaire, qui sera présenté cette semaine, propose de sanctionner les usagers par une amende allant de 150 à 200 euros.

Actuellement, la peine encourue est un an en prison et 3750 euros d’amende pénale. Les derniers chiffres publiés (2015) font état de 140.000 interpellations pour usage de stupéfiants pour 3098 peines de prison. Cette répression est inefficace et reste bloquée par la loi de 1970 qui date de… 47 ans.

 

Macron hésite toujours

Dans son livre “Révolution” (2016), Emmanuel Macron déclarait qu’il était favorable à la “dépénalisation en petite quantité du cannabis afin de désengorger les tribunaux”. Visiblement, depuis son élection, sa réflexion n’a pas beaucoup évolué et la France ne semble pas prête à suivre l’exemple de pays voisins comme le Portugal où la légalisation a visiblement réduit les problèmes de santé liés à la consommation. Au bout de 17 ans, cette dépénalisation est unanimement considérée comme un succès.

Tout aussi urgent, le besoin d’offrir aux malades atteints d’affections handicapantes ou de longue durée le confort que peut apporter le cannabis thérapeutique. Sur ce sujet, notre pays prend un retard qui rejoint celui d’autres réformes sociétales comme la PMA pour les couples de lesbiennes et les femmes seules.


Réactions
Pays