Connexion

Syndicate content

Europe: la France en retard dans la lutte contre l’autisme

vendredi, 9 février, 2018 - 17:59

Seuls 20% des enfants autistes français ont accès à l'école, contre 70% en Angleterre.

Un article récent du Guardian considère que la France “a 50 ans de retard” dans le traitement de l’autisme, et ceci à cause d’une méconnaissance de cette affection et du manque de formation des professionnels de l’enfance. En effet, des milliers de jeunes français concernés par cette affection sont automatiquement placés au sein de services psychiatriques.

Un rapport des Nations Unies, datant de 2016, considère également que les enfants autistes français “continuent d’être le sujet de violations de leurs droits”. Ce rapport souligne que la majorité de ces enfants n’ont pas accès à une éducation générale. Nombreux sont ceux qui subissent des thérapies psychiatriques inefficaces et un placement systématique loin de leurs parents. Une loi française de 2005 garantit pourtant l’accès à l’éducation dans une école normale, mais le Conseil de l’Europe a condamné la France pour sa non application.

Un autisme du pauvre et un autisme du riche

En Europe, la France apparaît en effet comme le dernier bastion de la psychanalyse. Dans les pays voisins, l’éducation et les thérapies comportementales sont la norme en termes d’accompagnement. Seuls 20% des enfants autistes français sont à l’école, contre 70% en Angleterre. S’il existe bien des services compétents, ceux-ci sont surchargés et mal répartis sur le territoire. De fait, les parents qui n’ont pas les moyens financiers ni la connaissance de ces structures voient, le plus souvent, leurs enfants internés.

Les parents qui s’y opposent sont “intimidés, menacés et parfois perdent la garde de leurs enfants”, poursuit le quotidien britannique. Depuis plusieurs années, l’Etat français a ainsi été obligé de payer des centaines de milliers d’euros en réparation des mauvais soins dispensés à ces jeunes.


Mots clés
,
Réactions
Pays