Connexion

Syndicate content

Abus sexuels : après Oxfam, MSF en crise

vendredi, 16 février, 2018 - 09:45

A la suite des révélations successives concernant de présumés abus sexuels, Bruxelles menace de couper les subventions dont bénéficie Oxfam.

Médecins sans Frontières a reconnu avoir licencié 19 personnes l’année dernière, parmi une série de 24 cas d’abus sexuel. Le nombre de cas pourrait être plus important parmi les 40.000 personnes employées par l’ONG, qui est présente dans 71 pays. “Bien que les signalements d’abus soient en augmentation régulière, MSF est consciente que les abus en son sein sont sous-rapportés”, a précisé l’ONG.

Les révélations autour d’Oxfam continuent d’être mises au jour. La directrice de la prévention interne entre 2012 et 2015, Mme Evans, a dénoncé l’existence d’une “culture d’abus sexuels au sein de certains bureaux”.

Des répercutions internationales

Critiquant une ONG qui devrait être normalement au-dessus de tout soupçon, la presse britannique parle d’un scandale sexuel “plus important que l’affaire Weinstein”. Les soutiens prennent leurs distances et cette affaire “risque de jeter un discrédit sur l’ensemble des organisations qui reposent sur la générosité pour vivre” a déclaré Bénédicte Jeannerod, directrice France de Human Rights Watch.

Déjà, Bruxelles menace de priver Oxfam de ses financements. Desmon Tutu a démissionné de son rôle d’ambassadeur. Avant l’ONG anglaise, le monde de l’humanitaire avait été touché par plusieurs scandales similaires, impliquant notamment les casques Bleus des Nations Unies au Népal, en Centrafrique, en Haïti, en République démocratique du Congo et en Côte d’Ivoire.


Mots clés
, ,
Réactions
Pays