Connexion

Syndicate content

11 millions de mal logés en Europe

samedi, 24 mars, 2018 - 12:10

Seuls les pays scandinaves sont parvenus à faire baisser le nombre de sans-abri grâce à une politique qui considère l'accès au logement comme un droit fondamental.

Le nombre des sans-abri augmente à travers l’Europe d’une manière importante, selon la Fondation Abbé-Pierre et la Fédération européenne des associations nationales (FEANTSA). Près de onze millions de personnes vivent sans domicile personnel, en foyer, en centre d’hébergement d’urgence ou simplement à la rue, ce qui représente 5% des 220 millions de ménages. Les sans-abri ont même explosé en Allemagne (+10% entre 2014 et 2016 pour atteindre 860.000).

En Irlande aussi, cette progression est notable avec 8857 personnes sans toit (+145% entre 2014 et 2016) et la France fait partie des mauvais élèves avec une hausse de 17% de demandes en hébergement d’urgence entre juin 2016 et juin 2017 (pour un total de 20.845 personnes).

Des logements trop chers

A part la Finlande et la Norvège où le nombre des sans-abri baisse, le vieux continent souffre d’une absence de politique globale de lutte contre le sans-abrisme, l’explosion du prix du logement et la hausse des inégalités. Les plus touchés, les jeunes de 18 à 24 ans, consacrent près de 40% de leurs revenus à la location d’un appartement, une proportion qui peut dépasser 50% dans certains pays comme la Grèce.

Les associations réclament l’application du principe de “Logement d’abord” (“Housing First“) offrant un logement aux sans-abri sans passer au préalable par un centre d’hébergement d’urgence, ce qui est déjà appliqué par certains pays comme le Canada.

 


Réactions
Pays