Connexion

Syndicate content

538.000 nouveaux réfugiés en Europe en 2017

jeudi, 3 mai, 2018 - 16:53

En France, seules 32.565 des 110.945 demandes d'asile se sont avérées positives en 2017, soit un taux de reconnaissance relativement faible, de 29 %. 

Les 28 Etats membres de l’Union européenne ont accordé un statut protecteur à plus d’un demi million de demandeurs d’asile. Mais ce chiffre est en baisse de près de 25% par rapport à l’année précédente et plus de 60% des décisions positives ont été octroyées par un seul pays : l’Allemagne. Avec 325.400 personnes accueillies (120.000 de moins par rapport à 2016), les Allemands sont de loin les plus ouverts à l’immigration liée aux persécutions ethniques, religieuses ou causées par des opinions politiques.

La France vient ensuite avec 40.600 personnes (5000 de plus qu’en 2016), l’Italie (35.100), l’Autriche (34.000) et la Suède (31.200). La crise migratoire qui a débuté en 2015 est loin d’être perçue de la même manière à travers le continent. Dans l’hexagone, la sénatrice Christiane Taubira s’est récemment exprimée: selon elle “24.000 personnes en détresse, femmes, enfants et hommes, ça n’est pas toute la misère du monde”.

Les conflits au Moyen-Orient nourrissent l’exode

Comme pour les deux années précédentes, la grande majorité des demandeurs d’asile proviennent des conflits en Syrie (175.800 personnes, soit 33% du nombre total), en Afghanistan (100.700, soit 19%), et en Irak (64.300, soit 12%%). Sur l’ensemble des personnes ayant obtenu un statut protecteur, 271.000 ont bénéficié du statut de réfugié (50% de toutes les décisions positives), 189.000 la protection subsidiaire (35%) et 77.500 une autorisation de séjour pour des raisons humanitaires (14%).

 


Réactions
Pays