Connexion

Syndicate content

Ralentissement de la croissance en France et en Europe

mercredi, 20 juin, 2018 - 12:31

Dix ans après la crise de 2008, l'Europe s'est largement remise, mais les tensions commerciales actuelles risquent d'affaiblir l'économie européenne.

L’Europe montre des signes de fatigue économique et la France suit la tendance. La dernière note de conjoncture de l’Insee souligne que le produit intérieur brut (BIP) au premier trimestre a ralenti (0,2%) plus que prévu par rapport aux prévisions du moins de mars (0,4%). La consommation intérieure faiblit et, sur l’ensemble de l’année, l’Insee prévoit une croissance de 1,7% après les bonnes performances les deux années précédentes (2,3% en 2017 et 1,1% en 2016).

La croissance au second trimestre est ainsi revue à la baisse à 0,3% contre 0,4% initialement prévue. La consommation des ménages sera moins forte (+0,2% contre 0,4%). Ce ralentissement devrait avoir des conséquences sur les créations d’emploi. L’année 2017 a été dynamique (+340.000 emplois) et 2018 devrait faire presque moitié moins bien (+183.000).  Avec ces mauvaises nouvelles, le chômage est reparti à la hausse avec 83.000 nouveaux demandeurs d’emploi.

L’Europe fragilisée

Au premier trimestre, la croissance de l’économie de la zone euro s’est aussi calmée à +0,4% contre +0,7% lors des trois trimestres précédents, selon Eurostat. La croissance industrielle a moins augmenté que prévu en février et mars.

La Banque centrale européenne (BCE) notait depuis avril une interrogation sur la santé économique de la zone euro. Les tensions commerciales avec les Etats-Unis, le bras de fer entre Trump et Pékin, ont “un effet profond et rapide sur la confiance” selon le président de l’institution, Mario Draghi. “Quasiment tous les pays de la zone euro ont expérimenté, à des degrés divers, une modération ou perte de dynamique dans la croissance” a-t-il ajouté.


Réactions
Pays