Connexion

Syndicate content

Immigration : l’Espagne est la nouvelle destination

dimanche, 5 août, 2018 - 11:57

Par  Angela Dimas

Plus de 600 migrants ont pénétré l’enclave espagnole de Ceuta le 26 juillet dernier et se sont rendus au centre de rétention, déjà en surcapacité. Avec plus de 22.000 migrants arrivés durant les premiers mois de l’année (trois fois plus qu’il y a un an), l’Espagne vient de dépasser l’Italie comme première voie d’accès à l’Europe.

C’est beaucoup moins que les 800.000 arrivées en Grèce en 2015 ou les 180.000 en Italie en 2016. Mais les autres routes étant verrouillées, le flux migratoire montre qu’il s’est vite adapté, surtout après l’accueil symbolique du bateau Aquarius.

Dès le mois de juin, les forces marocaines de sécurité avaient alerté les autorités espagnoles sur l’éventualité d’une arrivée massive. Les services de renseignement des pays voisins, notamment la Tunisie et l’Algérie, avaient détecté un mouvement migratoire important entre la Lybie et le Maroc.

Un intérêt politique

Le parti Socialiste de Pedro Sanchez aurait l’intention d’accélérer les remises de documents administratifs facilitant la nationalité espagnole, aux migrants déjà installés dans le pays. Et peut-être à ceux qui arrivent désormais. Cette stratégie pourrait rapprocher Sanchez du parti Podemos et faciliterait la participation de ces nouveaux citoyens aux élections municipales.

Profondément europhile, le Premier ministre espagnol a compris, dit-on dans son entourage, que l’Europe risque de se désintégrer si elle n’apporte pas une réponse à la question de l’immigration.


Mots clés
,
Réactions
Pays