Connexion

Syndicate content

La Turquie menacée sur les marchés

samedi, 11 août, 2018 - 15:16

L'affrontement entre Erdogan et Donald Trump fragilise la Bourse d'Istanbul, qui pourrait avoir un impact sur la stabilité européenne.

La monnaie turque est malmenée face au dollar et peine à se stabiliser face à l’euro. Après les menaces de Donald Trump, qui voudrait doubler les droits de douane sur l’acier et l’aluminium importés de Turquie, respectivement à 50% et 20%, la situation financière du pays rappelle la grave crise bancaire en 2000-2001.

La contagion aux autres devises émergentes reste pour l’instant limitée, mais aggrave la fragilité de certaines monnaies. Hier, le rand sud africain a cédé 2,9%, le florin hongrois 1,2% et le peso argentin 3,3%. L’euro est passé sous la barre de 1,15 dollar du fait de l’exposition des banques européennes à la Turquie.

Fragilité de l’économie turque

La chute de la livre accentue l’inflation qui a progressé de 16% en juillet par rapport à l’année précédente. Les taux d’intérêt, actuellement de 17,5%, pénalisent la croissance et provoquent une crise de confiance des capitaux étrangers. Les marchés financiers redoutent l’incapacité du pays à honorer sa dette. La probabilité d’un défaut a plus que doublé depuis le début de l’année.

La banque centrale devra puiser dans ses réserves pour soutenir sa devise sur le marché des changes. Mais les interventions du président Erdogan n’arrangent pas la situation : “”Le lobby des taux d’intérêt ne parviendra pas à écraser le pays” a-t-il déclaré hier en fin d’après midi. Tout en invitant ses concitoyens à échanger leurs dollars ou leur or contre des livres.


Mots clés
Réactions
Pays