Connexion

Syndicate content

Amsterdam souffre du tourisme de masse

dimanche, 12 août, 2018 - 15:58

L'affluence record de la ville provoque un sentiment d'insécurité et de fatalisme de la part de ses habitants et illustre un problème qui touche plusieurs villes européennes.

Comme Venise, Amsterdam est une ville au centre d’un débat sur la nocivité de son tourisme. Pour une population de 850.000 habitants, ce sont 18,5 millions de touristes qui y sont attendus cette année, une progression de 11% par rapport à l’année précédente. On estime qu’en 2025, 23 millions envahiront le centre ville. En l’espace d’une décennie, le nombre de visiteurs a progressé de 60%.

La dégradation de la sécurité dans le quartier rouge est devenue un problème pour tous les Amsterdamois. Les Anglais, surtout, y reproduisent un sens de la fête tout droit inspiré des excès d’Ibiza : beuveries dans la rue, excréments, pollution sonore. Et beaucoup d’agressions envers les femmes. Les autorités peinent à avouer qu’elles ont perdu le contrôle de certains quartiers.

Une tolérance qui s’érode

Longtemps considérée comme une ville où l’on peut faire ce que l’on veut, où les innovations sociales et culturelles sont une vitrine pour le reste du monde, Amsterdam souffre des effets secondaires de sa politique tolérante. L’essor du tourisme lié à la consommation légale de certaines drogues a entraîné l’essor d’un “narco état“.

Désormais, de nombreux habitants de la ville désirent déménager, mais les prix de l’immobilier ont progressé de 25%, surtout depuis que le compte à rebours du Brexit se prolonge. Déjà, une étude a révélé que 40% des couples ont décidé de vivre dans des villes hollandaises plus petites, surtout après leur premier enfant.


Mots clés
Réactions
Pays