Connexion

Syndicate content

Le parlement européen manque de diversité

jeudi, 30 août, 2018 - 14:41

La Commission tente de promouvoir les minorités, mais reste dans le déni sur l'importance de la représentation des populations noires européennes.

Les institutions européennes sont largement dominées par les hommes blancs et, avec les prochaines élections, la situation risque encore de s’aggraver. L’intégralité des 28 commissaires européens est blanche. Presque tous les ministres de gouvernement et les leaders politiques le sont aussi.

Sur 751 membres au Parlement, trois seulement trois noirs alors que si la représentation proportionnelle ethnique fonctionnait, il en faudrait 22 pour représenter la population noire européenne, estimée à 15 millions d’habitants originaires d’Afrique. Ce qui est un problème éthique, surtout quand il s’agit d’agir contre le racisme lié à l’immigration.

Le Brexit n’arrangera rien

Car avec le départ du Royaume-Uni, ce seront encore moins de représentants de couleur à Strasbourg ou Bruxelles, selon Syed Kamall, un représentant conservateur d’origine guyanaise. “Les institutions ne prennent absolument pas la diversité ethnique au sérieux” dit-il. Et d’ajouter “En Angleterre, nous sommes en avance”.

Même son de cloche chez Cécile Kyenge, la seule représentante noire : “Ici, au Parlement, nous pouvons trouver des directives contre l’antisémitisme, sur l’Islamophobie, sur le les Roumains, mais rien sur l’Afrophobia”.

La nouvelle stratégie de la Commission européenne veut promouvoir les femmes, les personnes handicapées, la communauté LGBT et les séniors. Mais rien sur les minorités ethniques. Il faut noter que cette résolution a été en grande partie mise au point par les Français, où les notions de race, d’ethnie ou de religion ne vont pas très bien avec le principe de l’universalisme.


Réactions
Pays