Connexion

Syndicate content

Les femmes britanniques ont une espérance de vie plus courte

mardi, 11 septembre, 2018 - 15:27

La sédentarité et un mauvais équilibre alimentaire semblent être les principales raisons de ce mauvais classement des femmes anglaises au sein de l'UE.

Parmi les femmes d’Europe, celles qui vivent au Royaume-Uni ont une espérance de vie moins longue, selon une analyse publiée par Public Health England. Pire, elles sont même en dessous de la moyenne européenne et se positionnent à la 17ème place de l’UE. Les Espagnoles sont les championnes de la longévité avec une moyenne 86.3 années, alors que les Britanniques vivent 3 ans de moins (83 ans). Ensuite viennent la France, l’Italie et le Luxembourg qui sont les seuls pays à offrir à une majorité une vie après 80 ans.

Ces données proviennent d’Eurostat et sont étonnantes pour un pays avec une économie si riche. Mais elles confirment ce que l’on sait déjà sur le style de vie britannique en termes de nutrition et d’exercice. Plusieurs affections chroniques et de longue durée pourraient être réduites à travers la prévention. L’obésité féminine progresse et les cas de diabète aussi, avec un peu moins de 4 millions de personnes l’année dernière. On en attend 5 millions en 2035.

Une disparité hommes – femmes qui se réduit

Les causes principales de décès chez les femmes anglaises sont la maladie d’Alzheimer, responsable de 15,8% des morts, et les complications cardiaques (8,3%). Pour les hommes, c’est l’inverse qui se passe avec les maladies du cœur à 13,6% et l’Alzheimer à 8,3%. Néanmoins, les décès via Alzheimer et autres affectations de démence devraient devenir la principale cause de décès chez les hommes aussi, d’ici deux années à peine.

Des efforts sont en cours pour prévenir ces conditions. Depuis sept ans, la prévalence des fumeurs a baissé de 25% à 15%. D’ici 2023, il n’y aura plus que 10% de la population qui fumera en Angleterre. Mais les inégalités socio-économiques restent le vrai marqueur de la santé anglaise. Celles et ceux qui vivent dans des régions ou des villes riches peuvent espérer vivre plus longtemps : 9 années chez les hommes, 7 années chez les femmes.


Réactions
Pays