Connexion

Syndicate content

L’Europe trouve un moyen de commercer avec l’Iran

mardi, 25 septembre, 2018 - 09:02

Afin de protéger l'accord sur le nucléaire iranien de 2015, l'Europe, cet accord "immunise" acheteurs et vendeurs, en évitant des transactions en dollars qui pourraient les exposer à des sanctions américaines.

L’Union européenne a trouvé, dans la nuit du 24 au 25 septembre, un système de troc qui lui permet de préserver son commerce avec l’Iran tout en échappant aux sanctions américaines. Ce “véhicule dédié” (Special purpose vehicle – SPV) fonctionnera comme un bourse d’échanges ou un système de troc sophistiqué à partir de la vente du pétrole iranien.

“Concrètement, les Etats membres vont instaurer une entité légale pour faciliter les transactions financières légitimes avec l’Iran” a précisé la cheffe de la diplomatie de l’UE, Feredrica Mogherini. “Ce système permettra aux compagnies européennes de continuer à commercer avec l’Iran conformément au droit européen et pourrait être ouvert à d’autres partenaires dans le monde.

Avant de nouvelles sanctions

Le 4 novembre prochain, une nouvelle vague de sanctions, de la part de Donald Trump, touchera à nouveau le pétrole iranien, ce qui est fait d’ailleurs déjà monter le prix du baril. Cette décision européenne est donc un camouflet pour le président américain, qui devait mobiliser contre l’Iran dans son discours à l’ONU.

Dans le cas où l’Iran vendrait du pétrole à l’Espagne et l’Allemagne des machines-outils à Téhéran, la somme correspondant à la livraison du pétrole servirait à payer le fournisseur allemand. “Il y aura une sorte de chambre de compensation qui vérifie que les valeurs des biens exportés et importés par l’Iran se compensent” a expliqué une source diplomatique française.

Réactions
Pays