Connexion

Syndicate content

Macédoine : incertitudes après le référendum

lundi, 1 octobre, 2018 - 15:52

Le peu de participation au référendum sur le changement du nom de la Macédoine du Nord met en péril le "oui" qui a été largement vainqueur.

Dimanche 30 septembre a vu la victoire de l’accord conclu avec la Grèce lors d’un référendum consultatif, mais la participation a été très réduite, de seulement 36,11%. Le “oui” est nettement plébiscité, avec une estimation de plus de 91% d’électeurs acceptant le changement de nom du pays qui pourrait ainsi devenir la Macédoine du Nord.

Mais comme ce vote n’est pas parvenu à attirer au moins 50% des électeurs, le référendum étant boycotté par une grande partie de la population, le changement de nom devra obtenir un vote d’une majorité des deux tiers du Parlement pour adapter la Constitution à l’accord conclu en juin dernier avec la Grèce.

Un pays toujours divisé

Le processus sera donc entaché par une période lourde d’incertitudes alors que le nouveau nom de la Macédoine avait aussi pour but de préparer l’adhésion du pays à l’Union européenne et à l’OTAN. Ces rapprochements font l’objet d’un large consensus en Macédoine mais le gouvernement a sous-estimé le caractère sensible de la question du nom. La population de cette jeune nation a mal accepté que ce changement soit obtenu sous la contrainte.

Les Européens sont déçus par les résultats de ce référendum, même s’ils se prononcent victorieux. En effet, après l’échec des discussions entre le Kosovo et la Serbie, Les Balkans restent bloqués par les crispations identitaires.

 


Mots clés
,
Réactions
Pays