Connexion

Syndicate content

Premiers signes d’essoufflement de la croissance mondiale selon le FMI

vendredi, 19 octobre, 2018 - 10:10

L'escalade des tensions commerciales, la fragilité des pays émergents et la menace d'un Brexit dur pourraient fragiliser l'économie des pays européens et des nations émergentes.

Le dernier bulletin d’alerte du Fonds monétaire international (FMI) a été publié lors de son assemblée annuelle à Bali et révèle que la croissance de l’économie mondiale plafonne, avec une augmentation du produit inférieur brut (PIB) mondial de 3,7% cette année et la suivante, comme en 2017. Au printemps, le FMI tablait encore sur 3,9%.

La politique protectionniste du président Donald Trump commence à se traduire dans les faits avec les taxes douanières imposées sur une série de produits et notamment 250 milliards de dollars de biens chinois importés. 2017 a été marqué par une vigoureuse reprise, mais depuis le début de 2018, le commerce mondial de marchandise ralentit. Le FMI a ainsi légèrement révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la Chine à +6,2% en 2019.

L’Europe fragilisée par le contexte international

Les pays émergents ont subi des crises pendant l’été, de l’Argentine au Brésil, en passant par la Turquie et l’Afrique du Sud. En Europe, l’Italie peine à finaliser son budget et le Brexit se dirige vers une possibilité de no deal. Le FMI met en garde contre le risque de correction sur les Bourses.

Le malaise social grandit dans les pays avancés avec des salaires qui stagnent, sauf pour les plus aisés. L’ascenseur social en panne et l’attente de résultats des réformes alimente une incertitude pour les populations. Pour le FMI, c’est le plus grand défi auquel feront face les pays européens à moyen terme car les gouvernements ne semblent pas bien équipés pour faire face.


Mots clés
, ,
Réactions
Pays