Connexion

Syndicate content

L’Europe met le cap sur Mercure

samedi, 20 octobre, 2018 - 14:31

Alors que les projets visant Mars se multiplient, c'est le premier grand voyage européen vers une planète peu connue.

La sonde BepiColombo s’est élancée depuis Kourou en Guyane avec pour mission de survoler Mercure, une planète quasi inconnue du système solaire, la plus proche du soleil. Cette entreprise a nécessité deux décennies de préparation et a été reportée deux fois. Pour l’Agence Spatiale Européenne (ESA), c’est un de ses projets les plus complexes.

Le voyage prendra sept ans (arrivée prévue en 2025), et ne sera pas sans difficulté. En effet, la planète effectue une rotation très rapide autour du soleil et la gravité de ce dernier est importante. BepiColombo étudiera les particularités étranges de Mercure : sa densité, sa gravité, pourquoi elle semble rétrécir, la composition de la glace qui recouvre les cratères de ses pôles alors que la température à sa surface peut atteindre les 420 degrés Celsius.

Une planète mystérieuse

Seules deux missions de la Nasa l’on visitée par le passé : Mariner 10, qui l’a survolée à trois reprises en 1979 et 1975, et Messenger qui a orbité autour d’elle entre 2011 et 2015. Le budget de cette mission est de 1,3 milliards d’euros en collaboration avec l’Agence spatiale japonaise (JAXA).

Après le succès du décollage, le déploiement des grands panneaux solaires qui alimentent le moteur sera le prochain challenge. Ces panneaux doivent être inclinés selon un angle précis, de façon à recevoir assez de lumière du soleil, sans pour autant être trop exposés. Il faudra pourtant davantage d’énergie pour atteindre Mercure que pour aller sur Pluton, qui se situe à des milliards de kilomètres.


Mots clés
, ,
Réactions
Pays