Connexion

Syndicate content

Berlin décide de protéger ses clubs

vendredi, 21 décembre, 2018 - 16:59

Afin d'insonoriser les night clubs et de réduire les nuisances sonores, la ville reconnaît que la scène techno est une manne touristique qui doit être accompagnée.

A travers le monde, la ville de Berlin est connue pour le dynamisme de ses clubs techno, au point que c’est devenu une des attractions touristiques de la ville. Afin de les protéger des plaintes des riverains, la ville a débloqué un million d’euros pour insonoriser les salles. Chacune pourra bénéficier de bourses allant de 50.000 à 100.000 euros à condition de participer de 10 à 20% de ce budget.

Depuis 2011, quelque 170 night clubs berlinois ont du fermer leurs portes pour cause de nuisances sonores. En 2012, la ville avait déjà consacré un million d’euros pour les protéger de ce qui a été décrit comme “Clubsterden” (la mort des clubs) tout en leur offrant des soirées de soutien et des adresses plus propices à la vie nocturne.

Make some noise

Les grands clubs comme Berghain, Watergate, Sisyphos, ///about blank et Grissmühle, entre autres, peuvent donc respirer. Le bruit ne sera plus forcément une épée de Damoclès sur l’existence de ces institutions nocturnes. Un projet similaire d’aide municipale existe déjà à Hambourg. Les clubs concernés seront sélectionnés par un jury d’experts qui se réunira tout au long de l’année prochaine.

Plusieurs villes européennes affrontent la colère des riverains qui s’opposent à l’ouverture des clubs et des bars de nuit. Londres a vu sa scène nocturne se réduire durant la dernière décennie, Paris a vécu le même phénomène avec le mouvement “Paris se meurt” et Barcelone subit le contrecoup de sa grande popularité auprès des clubbers européens.


Mots clés
,
Réactions
Pays