Syndicate content

Les centrales à charbon européennes ne seront plus subventionnées

jeudi, 27 décembre, 2018 - 12:25

L'accord ne suffira pas à remettre l'UE sur les objectifs de l'accord de Paris. En 2017, les émissions de C02 ont encore augmenté de 1,8% malgré les progrès des énergies renouvelables.

Après de longues négociations, les 28 pays de l’Union Européenne (UE) ont trouvé un accord sur la réforme très attendue du marché de l’électricité. A partir du 1er juillet 2025, les nouvelles centrales qui produisent plus de 550 grammes de CO2 par kilowattheure ne pourront plus bénéficier des “mécanismes de capacité” qui permettent aux Etats de les subventionner pour palier aux pics de consommation.

“Aujourd’hui, nous avons signé la fin du charbon en Europe” a déclaré Miguel Arias Nanete, le commissaire européen au climat. “Les mécanismes de capacité ne seront plus utilisés comme subventions cachées aux combustibles fossiles très polluants” a-t-il ajouté.

Des subventions payées par les contribuables

Selon Greenpeace, les Etats européens ont versé 32,6 milliards d’euros aux centrales électriques ces dix dernières années, dont 66% pour les centrales à charbon. “Des dépenses largement inutiles qui maintiennent les prix des énergies artificiellement bas” selon l’ONG.

Cependant, la Pologne, le plus gros pollueur européen, qui a tout fait pour faire capoter la mesure, a obtenu une clause dérogatoire. Le pays, dont 80% de l’énergie provient du charbon, pourra honorer tous les contrats passés avant la fin 2019, ce qui lui permettra de prolonger ses subventions jusqu’en 2030, au moins.


Réactions
Pays