Connexion

Syndicate content

Sexualité : les françaises seraient les moins satisfaites en Europe

jeudi, 3 janvier, 2019 - 15:47

En France plus qu'ailleurs, l'accès des femmes à l'orgasme semble freiné par une sexualité de couple encore trop "phallocentrée".

Les enquêtes sur la sexualité ne sont pas si fréquentes. Pour la “Journée Mondiale de l’orgasme” du 21 décembre dernier, le site de webcam Cam4.fr a commandé à l’Ifop la première grande enquête internationale portant sur les freins et les sources du plaisir féminin.

A partir d’un échantillon représentatif de 8000 femmes vivant dans les principaux pays européens (France, Espagne, Royaume-Uni, Allemagne, Pays-Bas) et d’Amérique du nord (Etats-Unis, Canada), les résultats montrent que les Françaises sont celles qui se plaignent le plus de la qualité de leur vie sexuelle et sentimentale.

31% d’entre elles se disent insatisfaites alors qu’elles ont plus de partenaires (entre 7 et 8 au cours de leurs vie contre respectivement 5,8 en Italie ou 6,4 en Espagne). Elles ont une sexualité active puisqu’elles ont trois rapports par semaine, ce qui est la moyenne européenne. La raison principale de cette frustration? Le manque de savoir-faire de leurs partenaires.

Les pays du nord mieux placés

Les femmes des Pays-Bas et d’Allemagne sont les mieux comblées, ensuite viennent les Anglaises, les Espagnoles et les Italiennes. 49% des Françaises admettent avoir “assez régulièrement des difficultés à atteindre l’orgasme, soit le niveau le plus élevé de tous les pays de l’enquête. 31% d’entre elles simulent “assez régulièrement” l’orgasme avec leur partenaire, là aussi le niveau le plus élevé de l’enquête. En revanche, la France (47%), l’Italie et l’Espagne sont les pays où la prévalence des pratiques anales est la plus forte.


Mots clés
, ,
Réactions
Pays