Connexion

Syndicate content

SFAM et Gras Savoye se lancent à la conquête de l’Europe

mardi, 8 janvier, 2019 - 12:30

Encore méconnue du grand public, l’assurance affinitaire a pourtant le vent en poupe en Europe. La raison ? L’augmentation du nombre d’objets high-tech par foyer, de leur valeur et de leur fragilité. SFAM, le leader français du secteur, et son concurrent Gras Savoye se lancent d’ailleurs à la conquête du Vieux Continent.

C’est un nom quelque peu compliqué pour un service assez simple et très pratique. L’assurance affinitaire est une assurance qui est proposée presque systématiquement lors de l’achat d’une tablette, d’un smartphone, d’un ordinateur, d’une télévision ou encore d’un voyage. Elle se présente sous forme d’extension de garantie, contrat d’assurance, assurance annulation ou encore garantie « casse, vol, oxydation » (en particulier pour les téléphones portables).

Si l’affinitaire monte en puissance ces dernières années, c’est grâce au développement de nouveaux produits dans l’industrie high-tech, de plus en plus appréciés (et donc protégés) par les consommateurs. Comme le souligne la Société Française d’Assurances Multirisques (SFAM), leader européen de l’assurance mobile et multimédia, « l’assurance pour smartphone est devenue un service incontournable répondant aux utilisateurs connectés pour qui le mobile fait office de téléphone, d’ordinateur, d’agenda et même de moyen de paiement dématérialisé ».

Une polyvalence qui n’est pas sans conséquence sur le portefeuille. Comme le révèle une étude du cabinet Deloitte, les téléphones sont les seuls appareils électroniques dont les prix continuent d’augmenter. De 306 dollars en 2016, le prix moyen d’un smartphone est passé à 328 dollars en 2017 et devrait atteindre 350, voire 365 dollars en 2023.

L’essor du e-commerce fait le bonheur de SFAM, Amazon et Gras Savoye

Mais d’autres secteurs devraient contribuer à l’essor de l’affinitaire en Europe. Le commerce en ligne s’avère ainsi particulièrement prometteur pour le secteur et d’après les chiffres du Crédit Agricole, le marché du e-commerce devrait continuer sa « croissance fulgurante ». Les dépenses des cyberacheteurs français devraient ainsi dépasser les 90 milliards d’euros cette année. Elles pourraient même dépasser la barre des 100 milliards en 2019. Une tendance qui devrait se confirmer sur l’ensemble du continent européen.

Or, le e-commerce « favorise les ventes d’assurances affinitaires, car il garantit une souscription rapide simultanément à l’achat du bien ou service », souligne InsuranceSpeaker, le blog assurance des consultants Wavestone. Une aubaine pour des acteurs comme SFAM, Gras Savoye et même Amazon, présent sur ce secteur via son assurance Amazon Protect.

À la conquête de l’Europe

Selon une enquête menée en 2016 par l’institut Harris Interactive pour la Fédération des garanties et assurances affinitaires (FG2A), 73 % des Européens (et 62 % des Français) souscrivent au moins ponctuellement à ce type de garanties lorsqu’ils achètent un produit ou un service. Pour les Européens, « les problèmes avec leurs appareils électroménagers sont au quotidien à la fois ceux qui impacteraient le plus leur qualité de vie et ceux qu’ils jugent les plus probables. Les problèmes avec leur véhicule, leurs ordinateurs/tablettes, leur téléphone portable et leurs équipements de santé constituent également à leurs yeux des risques non négligeables ».

Afin de profiter pleinement du marché européen, SFAM a ainsi ouvert son capital à Winch Capital 3. Géré par Edmond de Rothschild Investment Partners, le fonds a pris une participation minoritaire dans l’entreprise en janvier 2016. Objectif : permettre à SFAM de se développer davantage en Belgique et en Espagne. Une décision avertie si l’on considère que les Espagnols (comme les Italiens) se déclarent davantage consommateurs de garanties et assurances affinitaires, et se montrent plus ouverts au numérique et aux évolutions potentielles du secteur.

De son côté, l’assureur français Gras Savoye a récemment nommé Benjamin Bouffard au poste de directeur de l’activité Strategic Risk Consulting pour l’Europe de l’Ouest. Cet habitué du courtage en assurance, qui a commencé sa carrière chez Marsh, a fait ses preuves par le passé et sa nomination laisse entendre que Gras Savoye aussi espère bien profiter de l’essor du marché européen.


Mots clés
, ,
Réactions
Pays