Syndicate content

L’Europe inquiète après la remise en question du traité de désarmement nucléaire

dimanche, 3 février, 2019 - 14:50

Si ce retrait devient effectif, une nouvelle course à l'armement est à craindre.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a annoncé ce weekend le retrait des Etats-Unis du traité sur les armes de nucléaires de portée intermédiaire (INF), qui concerne au premier chef les pays européens. La Russie a aussitôt dénoncé une violation du pacte par les Américains et a indiqué suspendre également sa participation au traité.

Cet important traité a été conclu en 1987 entre les Etats-Unis et l’ex-URSS et interdit les missiles terrestres d’une portée comprise entre 500 et 5000 kilomètres. Il est un des symboles de la fin de la guerre froide et a provoqué l’effondrement de l’empire soviétique.

L’Europe au centre des tensions

La Haute représentante de l’UE, Federica Mogherini, s’est inquiétée du retrait américain du traité. “Il faut que le traité INF soit respecté. Ce que nous ne voulons pas, c’est un retour vers le passé, c’est que l’Europe redevienne un champ de bataille où de grandes puissances s’affrontent”.

Le ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders, s’est aussitôt exprimé : “La crainte, c’est évidemment la prolifération, c’est de voir se développer un armement nucléaire qui est un armement dangereux pour le territoire et l’ensemble de l’Europe”. Son homologue allemand, Heiki Maas, a fait part de ses inquiétudes : “Sans traité INF, il y aura moins de sécurité”. Enfin, Emmanuel Macron a rappelé “l’importance de ce traité, en particulier pour la sécurité européenne”.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays