Syndicate content

Inquiétudes sur la liberté de la presse en Europe

mercredi, 13 février, 2019 - 11:23

Pour les ONG, ce climat délétère envers la presse sape l'un des fondements essentiels des démocraties.

La liberté de la presse en Europe serait plus fragile maintenant qu’à n’importe quel moment depuis la fin de la Guerre froide, selon un rapport de douze organisations partenaires du Conseil de l’Europe. En 2018, 140 “violations sérieuses” de la liberté de la presse ont été dénombrées. Actes d’intimidations, meurtres impunis, détentions arbitraires : au moins deux journalistes ont été assassinés l’année dernière à cause de leur travail.

Le Conseil de l’Europe relaie l’inquiétude des médias : “la liberté de la presse est cruciale à la réalisation de tous les autres droits et mérite la plus grande attention de nos Etats membres” a déclaré son secrétaire général, ThorbjørnJagland.

La Turquie particulièrement visée

Les “violations sérieuses” ont été dénombrées dans 32 des 47 Etats membres du Conseil. Fin 2018, 130 journalistes étaient détenus dans ces pays, dont 110 rien qu’en Turquie, un record mondial pour ce pays méditerranéen.

“Un climat d’impunité a commencé à prendre pied dans une partie de l’Europe” déclarent les organisations partenaires. Le rapport épingle notamment la Russie, l’Ukraine, plusieurs pays des Balkans, l’Azerbaïdjan et la Turquie.

En mai 2018, le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières soulignait le recul de la République tchèque, de la Slovaquie, de Malte et de la Serbie.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays