Syndicate content

Les Français restent mitigés face à l’Europe

mercredi, 20 février, 2019 - 18:11

Déçus et pessimistes, les Français restent cependant toujours attachés aux bénéfices directs que leur apporte une Europe stable et diverse.

La Commission européenne vient de publier l’actualisation de l’étude sur l’opinion publique dans l’Union européenne, confiée depuis cinq ans au Centre Kantar sur le Futur de l’Europe, et plus précisément, son volet français. Et il reflète assez bien l’étrange paradoxe des sentiments du pays à moins de cent jours des élections européennes.

Selon le rapport, les Français ont “un sentiment de citoyenneté” parmi les plus bas de l’Union et un niveau élevé de défiance à l’égard des institutions européennes. 70% d’entre eux partagent un pessimisme sur la situation de la France et de l’Europe, nourri par les préoccupations sur le chômage, l’inflation, le coût de la vie.  Ces inquiétudes, avec les questions d’environnement, de climat et d’énergie ont désormais supplanté la crainte de l’immigration.

Une espérance contrariée

Les Français ne rejettent pas l’Europe puisqu’ils souhaitent qu’elle prenne davantage de décisions. Ils reconnaissent ses mérites les plus directs comme la liberté de voyager, d’étudier et de travailler, l’euro, le maintien de la paix et la diversité culturelle. Ils mettent en avant ces atouts au-dessus du “gaspillage d’argent”, sentiment malgré tout partagé à 30%.

“Les Français sont moins pessimistes pour l’Europe que pour leur pays”, résume Emmanuel Rivière, le président du Centre Kantar. Mais les tendances du prochain scrutin restent difficiles à cerner. Pour l’instant, la République en Marche (24%) et le Rassemblement national (20%) sont largement en tête des intentions de vote aux élections européennes tandis qu’une éventuelle liste “gilets jaunes” semble perdre du souffle.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays