Syndicate content

L’Europe face aux “nouvelles routes de la soie”

lundi, 25 mars, 2019 - 17:44

Les puissances occidentales redoutent les visées géopolitiques de Pékin qui, à travers cet immense projet, pourrait ainsi contrôler les matières premières et écouler ses surcapacités industrielles.

 

Le président chinois Xi Jinping poursuit son voyage à travers l’Europe et le projet pharaonique des “nouvelles routes de la soie” est au centre des discussions avec les chefs d’Etat du continent, notamment avec Emmanuel Macron, qui s’inquiète des visées hégémoniques de Pékin. Pour le président français, “l’Union européenne devrait avoir une approche coordonnée” face à la Chine et Paris insiste sur le filtrage des investissements et sur la réciprocité en matière d’accès aux marchés.

Le 13 mars dernier, à Nairobi, Emmanuel Macron a rappelé que “les routes de la soie, ouvertes par Marco polo, doivent fonctionner dans les deux sens”. C’est que le projet chinois, lancé en 2013, impressionne Bruxelles et Washington. Avec un budget de 1200 milliards de dollars, il ralliera la Chine à l’Europe et l’Afrique par voies terrestres, ferroviaires et maritimes. Une soixantaine d’Etats ont déjà bénéficié de capitaux chinois.

L’Italie fait cavalier seul

Lors de sa visite en Italie, Xi Jinping a convaincu le gouvernement italien qui a signé un protocole d’accord “non contraignant”, ce qui en fait le premier pays membre du G7 à intégrer le projet. Vingt-neuf contrats ou protocoles d’accord ont été arrêtés, pour les deux tiers institutionnels, portant sur 2,5 milliards d’euros et un potentiel total de 20 milliards.

Washington et Bruxelles n’ont pas manqué d’exprimer leurs réticences, ainsi qu’une partie du gouvernement italien, et une vingtaine d’autres accords sont pour l’instant suspendus. Les discussions vont se poursuivre et ces accords pourraient se concrétiser lors de la visite du chef du gouvernement Giuseppe Conte en Chine, le mois prochain.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays