Syndicate content

Les écarts de revenus se creusent en Europe

mercredi, 3 avril, 2019 - 16:17

Les inégalités entre citoyens européens sont davantage dues aux écarts de revenus à l'intérieur de chaque pays qu'aux différences entre les pays européens. Le modèle social européen reste toutefois largement plus protecteur que celui des Etats-Unis.

Une décennie après la crise de 2008, la hausse généralisée des inégalités a accentué un sentiment global d’insécurité et d’injustice, mais une nouvelle étude publiée par le Laboratoire des inégalités mondiales (World Inequality Lab, ou WIL) confirme que les écarts de revenus se sont développés depuis les années 80, et ceci dans tous les pays d’Europe. Et pourtant, selon les économistes qui ont compilé ces données, “l’Europe est l’un des continents qui a le mieux résisté à la montée des inégalités de revenus observée depuis les années 80”.

En effet, le revenu moyen des 50% les plus modestes en Europe a progressé de 37% depuis 1980, alors qu’il stagne aux Etats-Unis, avec une hausse de seulement 3%. Plus inquiétant encore, “les 10% les plus pauvres aux Etats-Unis sont plus pauvres que les 10% des plus pauvres en Albanie, en Bosnie, en Roumanie”, alors que le revenu moyen par adulte aux Etats-Unis est 30% supérieur à celui des résidents d’Europe centrale.

Le tournant de 2008

La crise de 2008 a eu des effets différents selon les régions : en Italie, en Grèce et dans certains pays de l’ex-Yougoslavie, la hausse des revenus des plus riches a été accompagnée d’une baisse du revenu moyen. Dans d’autres pays aussi, comme l’Espagne et le Portugal, le revenu moyen a décroché. Au nord, les pays scandinaves ont vu leur revenu moyen progresser plus vite que la moyenne, alors qu’ils appartenaient déjà au cercle des pays les plus aisés.

Aujourd’hui, le revenu moyen par habitant est inférieur à 20.000 euros en Bulgarie et en Roumanie, tandis qu’il dépasse les 40.000 euros dans les pays du Nord et atteint 60.000 euros au Luxembourg. La redistribution par les impôts et les aides sociales est ainsi plus faible en Europe de l’Est, où elle réduit l’écart entre les 10% les plus riches et les 50% les plus pauvres de seulement 15%, contre 29% en Europe de l’Ouest et 23% en Europe du Nord.


Mots clés
,
Réactions
Pays