Syndicate content

L’Europe boudée par les Français

vendredi, 5 avril, 2019 - 09:59

L'indifférence face aux prochaines élections se maintient, et, pour 40% des sondés, l'Europe ne constitue ni une source d'espoir, ni de crainte.

Trois français sur quatre (74%) se déclarent intéressés par les élections européennes du mois de mai, mais ils ne sont que 42% à être certains d’aller voter, selon un nouveau sondage de l’enquête électorale réalisée par Ipsos Sopra-Steria pour Le Monde, le Cevipof (Sciences Po) et la fondation Jean-Jaurès. Mais un autre sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro, datant d’hier, montre que l’attrait pour l’Europe s’érode fortement dans l’Hexagone.

L’Europe ne ferait plus rêver les Français : il sont désormais 29% à estimer que la construction européenne constitue “une source d’espoir”, contre 61% en 2003. L’Europe est par ailleurs jugée inefficace dans la lutte contre le terrorisme (56%), pour l’environnement (71%), pour l’emploi (80%) et pour la fiscalité (82%).

Les sujets nationaux priment

Si le Brexit est une source d’inquiétude pour 62% des personnes interrogées qui estiment que l’Europe sortira plutôt affaiblie par la sortie du Royaume-Uni, c’est surtout le pouvoir d’achat qui motivera 36% des électeurs. Pour les Français, les autres sujets majeurs sont l’immigration (27%), la sécurité et la lutte contre le terrorisme (24%). La construction européenne ne vient qu’en quatrième position avec 19%.

Les autres sujets qui préoccupent les Français pour ce scrutin sont la santé (14%), le chômage (11%), l’éducation (8%), des domaines pourtant fondamentaux. “Il est probable qu’ils jugent, à tord ou à raison, que ce n’est pas à l’échelon européen que des solutions efficaces pourront être trouvées” selon Gaël Sliman, le cofondateur et président d’Odoxa.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays