Syndicate content

L’Europe boudée par les Français

vendredi, 5 avril, 2019 - 09:59

L'indifférence face aux prochaines élections se maintient, et, pour 40% des sondés, l'Europe ne constitue ni une source d'espoir, ni de crainte.

Trois français sur quatre (74%) se déclarent intéressés par les élections européennes du mois de mai, mais ils ne sont que 42% à être certains d’aller voter, selon un nouveau sondage de l’enquête électorale réalisée par Ipsos Sopra-Steria pour Le Monde, le Cevipof (Sciences Po) et la fondation Jean-Jaurès. Mais un autre sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro, datant d’hier, montre que l’attrait pour l’Europe s’érode fortement dans l’Hexagone.

L’Europe ne ferait plus rêver les Français : il sont désormais 29% à estimer que la construction européenne constitue “une source d’espoir”, contre 61% en 2003. L’Europe est par ailleurs jugée inefficace dans la lutte contre le terrorisme (56%), pour l’environnement (71%), pour l’emploi (80%) et pour la fiscalité (82%).

Les sujets nationaux priment

Si le Brexit est une source d’inquiétude pour 62% des personnes interrogées qui estiment que l’Europe sortira plutôt affaiblie par la sortie du Royaume-Uni, c’est surtout le pouvoir d’achat qui motivera 36% des électeurs. Pour les Français, les autres sujets majeurs sont l’immigration (27%), la sécurité et la lutte contre le terrorisme (24%). La construction européenne ne vient qu’en quatrième position avec 19%.

Les autres sujets qui préoccupent les Français pour ce scrutin sont la santé (14%), le chômage (11%), l’éducation (8%), des domaines pourtant fondamentaux. “Il est probable qu’ils jugent, à tord ou à raison, que ce n’est pas à l’échelon européen que des solutions efficaces pourront être trouvées” selon Gaël Sliman, le cofondateur et président d’Odoxa.


Réactions
Pays