Syndicate content

Une liste “Gilets jaunes” pour les Européennes

mercredi, 1 mai, 2019 - 10:01

Le mouvement se disperse dans plusieurs partis politiques, mais la probabilité de dépasser 2% des bulletins de vote reste très incertaine.

La crise des Gilets jaunes dure depuis cinq mois désormais et la classe politique se demandait si une liste émanant du mouvement serait déposée dans le cadre des élections européennes du 26 mai. C’est chose faite avec la liste “Alliance jaune” menée par le chanteur Francis Lalanne. Cette liste est le résultat d’un accord avec les représentants de la liste “Ralliement d’initiative citoyenne”, dite “RIC”.

“L’Alliance jaune” se veut “apartisane” et met en avant plusieurs propositions : taxe Tobin (sur les transactions financières internationales), taxation du kérosène lourd et reconnaissance des ressources naturelles comme entités morales. Elle dispose d’une caution financière de 800.000 euros assurée par Jean-Marc Governatori, président de l’Alliance écologique indépendante et soutien de la liste EELV menée par Yannick Jadot.

D’autres Gilets jaunes rejoignent l’extrême droite

La liste du mouvement “Jaunes et citoyens”, conduite par Jean-François Barnaba, a choisi de rejoindre celle de Florian Philippot, ancien bras droit de Marine Le Pen et fondateur-président des Patriotes. Ces deux listes sont en faveur d’une sortie de la France de l’Union européenne. Leurs revendications portent sur le pouvoir d’achat, plus de démocratie directe, plus de justice fiscale et sociale.

La principale incertitude de ces listes reste l’obstacle financier. Le remboursement d’une partie des frais de campagne étant conditionné au recueil de 3% des voix, l’aspect financier représente un frein pour la plupart des formations. En effet, les sondages semblent indiquer qu’une liste éventuelle de “Gilets jaunes” ne récolterait que 2% des bulletins de vote.


Mots clés
Réactions
Pays