Syndicate content

Dans le monde développé, les pays européens sont les plus pessimistes

samedi, 4 mai, 2019 - 16:23

Les pays émergeants, poussés par leur dynamisme économique, caracolent en tête de l'optimisme. Les pays européens sombrent dans un pessimisme teinté de passéisme.

Dans une étude YouGov-Cambridge Globalism Project, publiée exclusivement pour le quotidien The Guardian, les pays européens sont les plus inquiets concernant leurs projets nationaux, leur jeunesse et le monde en général. Les personnes sondées provenant de huit pays – Danemark, Allemagne, Espagne, France, Italie, Pologne, Suède et le Royaume-Uni – qui représentent les deux tiers de la population européenne, ont des vues particulièrement sombres sur le futur de leurs nations.

Les deux tiers des Français, par exemple, se décrivent comme plutôt ou très pessimistes sur le futur de leurs pays, comparés aux 13% qui se disent optimistes. Les résidents français sont même les plus sombres de tous les pays sondés. Plus de la moitié des répondants britanniques, espagnols et italiens sont aussi majoritairement inquiets.

Les nations émergentes sont plus radieuses

Cette étude, qui interroge 23 pays sur les conditions de vie, la sécurité publique, l’éducation, la santé et le futur de la planète, montre encore une fois que les pays émergeants, ou ceux qui se développent très vite, sont beaucoup plus optimistes. Sur les 1021 Chinois, 81% exprimaient leur confiance, tout comme 71% des Indonésiens ou 73% des Indiens.

Les auteurs de l’étude attribuent cette perte de confiance aux difficultés économiques, aux mouvements sociaux et à la montrée du populisme qui affecte une grande partie de l’Europe. Mais les sociologues pensent aussi que les résultats de cette étude reflètent la perte de l’influence européenne qui a marqué les cinquante dernières années. Par exemple, les Français considèrent que l’âge d’or de leur pays, quand la France était à son sommet, est désormais révolu.


Réactions
Pays