Syndicate content

Elections européennes : les Britanniques plus que jamais défaitistes

mardi, 21 mai, 2019 - 16:11

La désamour des Anglais pour le système politique est à son plus haut niveau, comme en France. Exaspérés par la longueur du processus de sortie de l'Europe, deux camps s'opposent et les divisions paraissent de plus en plus infranchissables.

C’est ce jeudi qu’auront lieu les élections européennes en Grande-Bretagne et les partis pro et anti Brexit sont au coude à coude, selon les derniers sondages. Plus inquiétant, trois Anglais sur cinq pensent que le système politique est cassé, que ce soit à Westminster ou Bruxelles. Ce sondage, réalisé conjointement par le Conseil Européen des Relations Etrangères (ECFR) et Le Guardian, reflète le très haut niveau de désenchantement politique des Britanniques. Seuls les Français et les Grecs semblent encore plus défaitistes.

Cette déception est logiquement plus importante dans le camp des Brexiters, où 90% des votants proches du parti de Nigel Farage désavouent le système politique actuel. L’impasse du Brexit à Westminster, et la paralysie sociale qui l’accompagne, motive des sentiments de révolte auprès de l’opinion. A tel point que le sondage indique qu’une personne sur quatre espère que les élections européennes déboucheront sur une “révolution” sur le continent.

Un scrutin très serré

Pourtant, la compétition entre les pro et anti Brexit est aujourd’hui aussi serrée qu’au mois de juin 2016 lors du référendum. Nigel Farage est le grand bénéficiaire de cette ultime confrontation avec une estimation de 33,4% des suffrages. Les Brexiters devraient ainsi doubler le nombre de leurs députés au Parlement européen.

De l’autre côté, les pro-Europe devraient se répartir entre les Démocrates (17,3%), les Travaillistes (16,1%) et les Verts (9,2%). Les Conservateurs poursuivent leur chute, avec 8,3% des promesses de vote.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays