Syndicate content

La production industrielle de la zone euro ralentit

mercredi, 22 mai, 2019 - 16:06

Les tensions entre Washington et Pékin affectent l'économie mondiale. L'OCDE appelle les Etats à éviter "d'urgence" une guerre commerciale.

Les 19 pays qui partagent la monnaie unique ont vu leur production reculer de 0,3% en mars par rapport à février. Pourtant l’indice de confiance du consommateur est remonté de 0,8 point en mai par rapport à avril, selon la première estimation publiée par la Commission européenne.

Dans ce contexte incertain, l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) a abaissé une nouvelle fois sa prévision pour la croissance mondiale à 3,2%, contre 3,3% en mars. En Europe, l’institution confirme sa prévision de croissance à 1,2% pour la zone euro, tout en maintenant l’Allemagne à 0,7% cette année. La France fait mieux, à 1,3%. L’Italie, troisième économie de la zone euro, se dirige vers une croissance nulle. La Commission européenne et le Fonds monétaire international (FMI) prévoient une croissance du Produit intérieur brut (PIB) italien de 0,1%, pire performance de la zone euro.

Les effets d’une guerre commerciale potentielle

Pour l’OCDE, il faut absolument éviter “d’urgence’ une nouvelle montée des tensions entre la Chine et les Etats-Unis. Lors d’une conférence de presse, Laurence Boone, la cheffe économiste de l’OCDE, a redouté “un climat incertain et très délétère pour les investissements, pour la confiance qui crée des tensions sur les prix”.

Le ralentissement en Chine pourrait avoir des répercutions partout dans le monde. D’autant plus que ces prévisions ne prennent pas directement en compte l’affrontement actuel entre les Etats-Unis et la Chine autour des droits de douane et sur le sujet du géant technologique Huawei.


Mots clés
,
Réactions
Pays