Syndicate content

Le Groenland frappé par une fonte record des glaces

dimanche, 4 août, 2019 - 14:19

La perte de glace s'est accélérée depuis trente ans, particulièrement lors de la décennie 2006-2016 et, en juillet, la glace du Groenland a fondu trois fois plus vite qu'en moyenne.

Les vagues de chaleur qui ont affecté l’Europe et l’Amérique du Nord cet été, les immenses incendies qui se propagent en Sibérie, ont provoqué une augmentation de la température qui fait fondre la calotte glaciaire du Groenland. Avec 15° supérieures à la normale, les hauteurs de l’île sont aussi touchées, ce qui a provoqué une perte de 10 milliards de tonnes de glace pour le dernier jour du mois de juillet.

“On pensait qu’après la crise de 2012, de tels évènements ne se produiraient au Groenland que tous les 150 ans. C’est donc quelque chose de plus en plus fréquent” a déclaré Andrew Friedman, rédacteur en chef du Washington Post pour l’environnement et la science. Le jeudi 1er août, par exemple, il a fait 27° dans certaines zones en Islande et au Groenland. Le territoire a perdu 197 milliards de tonnes de glace contre 60 à 70 milliards de tonnes en temps normal.

A travers le globe, les glaciers se vident

Au cours des cinquante dernières années, 9600 milliards de tonne de glace ont fondu de l’Alaska, en Patagonie ou dans les Alpes. A eux seuls, l’eau de ces glaciers a entraîné une élévation du niveau de la mer de 2,7 cm, contribuant pour 25% à 30% de la hausse globale, selon une étude parue dans Nature en avril dernier.

Cette étude a couvert dix-neuf des régions les plus englacées du globe (hors Groenland et Antarctique) grâce à des photographies aériennes et satellite de 19.000 glaciers, prises entre 1961 et 2016. Les observations de terrain (carottages, mesures de précipitations et de fonte) ont affiné ces données pour 450 glaciers.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays