Syndicate content

Répressions des manifestations : la France et l’Allemagne condamnent Moscou

lundi, 5 août, 2019 - 10:30

828 personnes ont été interpellées samedi dernier dans la capitale russe. Lors du weekend précédent, 1400 arrestations ont été faites au cours d'une manifestation pacifique.

Plus de 2000 arrestations en deux weekends lors des manifestations de l’opposition russe : la préparation des élections locales, prévues le 8 septembre, se déroule dans un climat de répression où de nombreux candidats ont déjà été incarcérés. Plusieurs pays ont déjà exprimé leur inquiétude quant au comportement du Kremlin, la France et l’Allemagne étant les plus virulents.

Le ministère des affaires étrangères français a condamné “l’usage manifestement excessif de la force” lors de ces manifestations qui ont eu lieu à Moscou et dans d’autres villes du pays. Dans un communiqué de presse, Paris “appelle Moscou à libérer sans délai les personnes incarcérées et à se conformer aux engagements auxquels elle a souscrit en tant que membre de l’OCDE et du conseil de l’Europe”.

Réponse de Moscou

Le gouvernement allemand considère aussi que la Russie a “violé” ses obligations internationales. Les arrestations opérées samedi étant “disproportionnées, vu la nature pacifique des protestations contre l’exclusion de candidats indépendants”.

La position française n’a pas été appréciée à Moscou, qui considère que Paris n’a pas de leçon à lui donner. La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, s’est exprimée sur Facebook : “C’est la même France où pendant environ un an de véritables combats ont opposé les manifestants et la police”. “Les autorités françaises ont pratiqué sur leur population toutes les sortes de méthodes répressives : du gaz lacrymogène et des canons à eau aux arrestations en masse” a-t-elle ajouté.


Mots clés
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays