Syndicate content

Premier pas vers un meilleur accueil des migrants en Europe

mardi, 24 septembre, 2019 - 10:43

La France et l'Allemagne espèrent obtenir un accord européen sur une répartition automatique des demandeurs d'asile, mais il faudra répondre aux attentes de la Grèce et de l'Espagne, principaux pays d'entrée du flux migratoire.

Un minisommet a réuni, à Malte, le 21 septembre, les ministres de l’intérieur français, allemand, italien et maltais, ainsi que le commissaire européen Dimitris Avramopoulos, et la ministre finlandaise Maria Ohisalo, en vue de la création d’un mécanisme de répartition automatique des demandeurs d’asile qui arrivent à Malte ou en Italie.

Ce préaccord concerne surtout la France et l’Allemagne, à l’origine des discussions, avec l’espoir qu’il soit élargi à d’autres Etats membres. L’Irlande, le Portugal, la Croatie, le Luxembourg, la Slovénie et les Etats baltes pourraient soutenir cette initiative. Il sera présenté aux autres pays de l’Union et discuté le 8 octobre, lors d’une réunion des ministres de l’intérieur et de la migration, à Luxembourg.

Récitences des pays de l’Est

Les pays de l’Est, notamment la Hongrie, devraient s’opposer à ce préaccord qui faciliterait une répartition plus harmonieuse des migrants. Si le dialogue avec l’Italie a repris depuis le départ de Matteo Salvini, remplacé par Luciana Lamorgese, la nouvelle ministre italienne de l’intérieur, la discussion devra désormais s’ouvrir à d’autres pays d’arrivée, à savoir l’Espagne, la Grèce et Chypre.

Car l’essentiel du flux migratoire concerne ces pays. Sur les 67.000 personnes arrivées en Europe depuis le début de l’année, 57% ont débarqué en Grèce, 29% en Espagne, contre seulement 14% en Italie et à Malte. Les autorités d’Athènes espèrent une aide urgente de la part de l’Union européenne, surtout depuis que la Turquie menace “d’ouvrir les portes” de son pays. Bruxelles a pourtant rappelé lundi que sur les 6 milliards promis en faveur des réfugiés présents en Turquie, 5,6 ont déjà été versés.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays