Syndicate content

La BCI prend ses distances avec les énergies fossiles

samedi, 16 novembre, 2019 - 12:04

Ce tournant politique répond aux demandes des mouvements écologistes, notamment ceux menés par les jeunes. Selon un récent euro-baromètre, le changement climatique est passé devant le terrorisme en termes de préoccupation des jeunes Européens.

Une décision peut-être historique : la Banque européenne d’investissement arrêtera de financer les projets liés aux énergies fossiles, y compris le gaz, à partir de 2022, selon son communiqué. Cette nouvelle stratégie reflète la politique d’investissement votée par les membres du conseil d’administration (composé des représentants des Etats membres et de la Commission européenne) et préfigure l’ambition de la BCI, qui se veut une véritable “banque du climat”.

Cette politique serra appuyée par un investissement pouvant aller jusqu’à 1000 milliards d’euros au cours de la prochaine décennie en faveur de l’action pour le climat et le développement durable.

Approbation générale

Ce tournant a été salué par plusieurs ONG. Colin Roche, de Friends of the Earth, a déclaré : “La décision d’aujourd’hui est une victoire importante pour le mouvement climatique. Enfin, la plus grande banque publique au monde s’est pliée à la pression du public et a reconnu que le financement de tous les combustibles fossiles doit cesser”.

Bruno Le maire, le ministre français de l’Economie, a salué une décision voulue par la France en la qualifiant d’historique. “Elle constitue la première étape vers la création de la Banque européenne du climat proposée par le président Macron”. Cette nouvelle politique répond aussi à la position de la future présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

 

 


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays