Syndicate content

Les consommateurs français restent les plus pessimistes d’Europe

jeudi, 6 février, 2020 - 12:37

Les Français ont l'impression que leur niveau de vie régresse, ce sentiment s'aggrave avec la prise de conscience environnementale et les consommateurs considèrent que ce sera pire pour les générations futures. Enfin, l'écart entre les plus pauvres et les plus riches ne cesse de progresser et nourrit un sentiment d'inquiétude et de contestation.

Les mouvements sociaux, l’inquiétude climatique et l’inquiétude économique plombent le moral des consommateurs Français, qui reste à la traîne derrière les autres pays européens. Les français ont l’impression que leur pouvoir d’achat régresse et ils sont 44% à déclarer consommer moins, et qu’ils consommeront encore moins à l’avenir.

Ce ressenti est pourtant contrebalancé par les statistiques économiques de l’Insee qui attestent d’une progression du niveau de vie. Même le moral des consommateurs, s’il reste décevant, a un peu progressé en 2019. Mais l’enquête annuelle de l’Observatoire Cetelem révèle que “depuis quatre ans, les Français restent les plus pessimistes d’Europe”, selon l’économiste Flavien Neuvy. En effet, la France se situe derrière la Suède, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, la Pologne, le Portugal et la Roumanie.

Consommer mieux

“Les Français vont consommer moins. Ce n’est pas une mode, c’est un mouvement de fond” rajoute Flavien Neuvy. Après la période du low cost et du hard discount, une nouvelle ère de consommation affecte déjà des secteurs symboliques comme la viande, le textile. L’éthique devient un facteur important et dirige plus de consommateurs vers le bio, le local, l’économie circulaire, l’environnement. Cette baisse de la consommation concerne l’alimentation, l’habillement, les meubles, les transports, alors que les dépenses engagées ou contraintes (logement, eau, gaz, électricité, santé) continuent de progresser.

Cette tendance est aussi aggravée par la politique économique du gouvernement, selon l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). 5% des Français, parmi les plus pauvres, devraient voir leur niveau de vie se réduire d’environ 240 euros alors que 5% des plus riches devraient voir leur revenu grimper de 2905 euros par an.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays