Syndicate content

Premier échec pour le futur budget de l’UE

samedi, 22 février, 2020 - 09:46

Deux blocs s'affrontent sur les contributions nationales, mais aussi sur la stratégie économique de l'Europe, entre soutien traditionnel à la PAC et investissements novateurs dans la recherche et les nouvelles priorités.

Il reste entre 60 et 75 milliards d’euros à trouver.  Les 27 chefs d’Etat réunis en sommet à Bruxelles ne sont pas parvenus à trouver un accord sur le futur budget pluriannuel de l’UE pour la période 2021-2027. Un nouveau sommet devrait se tenir dans les semaines à venir.

Les négociations semblent bloquées à cause des divergences entre les pays les moins dépensiers (Danemark, Suède, Pays-Bas, Autriche) et un groupe de 17 pays qui refusent les coupes budgétaires. Les “frugaux” et les “ambitieux” s’affrontent autant sur le montant global du budget que sur la répartition des dépenses (de l’agriculture au numérique, de la défense aux immigrations). Les discussions sont en outre compliquées par le départ de l’UE du Royaume-Uni qui contribuait à hauteur de 10 milliards d’euros par an.

Bloc contre bloc

“On est arrivé à une situation de bloc contre bloc. C’est pour cela que ça a échoué” a résumé un négociateur européen. Les “frugaux” veulent limiter le budget à 1% du revenu national brut afin de limiter leurs contributions. Le président du conseil Européen, Charles Michel, a proposé un budget à 1,074%, soit 1094,8 milliards d’euros, qui a été réduit à 1,07% par les techniciens de la commission.

Mais ce n’est pas seulement le montant du budget qui séparent les deux blocs.  Les “Frugaux” sont veulent privilégier les ressources en direction de la recherche, de la défense, de la protection des frontières extérieures, tandis que le budget de la PAC (politique agricole commune) se trouve menacé : Charles Michel envisagerait des coupes de l’ordre de 14%. Ce qui a provoqué l’irritation d’Emmanuel Macron, à l’issue du sommet : “Ce n’est pas la PAC qui peut payer pour le Brexit” a-t-il déclaré.

 

 


Mots clés
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays