Syndicate content

Journée de la femme : des manifestations à travers le monde

dimanche, 8 mars, 2020 - 11:15

Dans de nombreux pays, les femmes désirent une convergence des luttes féministes et veulent imposer l'étape 2 du mouvement #MeToo car l'inégalité salariale perdure et les violences doivent cesser.

Un point de bascule. C’est que ce ressentent de nombreux collectifs féministes en France, révoltés depuis la dernière cérémonie des Césars, le 28 février dernier, qui a attribué le prix du meilleur réalisateur à Roman Polanski. En France, il y aura un “avant / après”, tant la colère est grande après le début du mouvement #MeToo, les protestations contre les féminicides, l’inégalité salariale, la violence de rue.

A Paris, le groupe Femen a manifesté ce matin sur la Place de la Concorde, mais c’est la manifestation féministe d’hier soir, à République, durement réprimée par la police, qui fait le buzz sur les réseaux sociaux. D’autres rassemblements se sont soldés par des arrestations comme au Kyrgystan. Au Chili, plus d’un million de femmes devraient être dans les rues aujourd’hui, exactement comme au Mexique où le mouvement contre les féminicides ne cesse de prendre de l’ampleur.

L’inégalité au coeur de l’Europe

Aucun pays de l’Union européenne n’a atteint l’égalité. En moyenne, les femmes y gagnent 16% de moins que les hommes : 21% en République tchèque et en Allemagne, environ 15% en France et en Espagne. Dans le monde du travail, les femmes restent écartées de certains corps de métier. Elles ne représentent que 8% des PDG des grandes entreprises de l’UE.

Le New York Times a ainsi calculé la valeur du travail non rémunéré effectué en 2019 par les femmes. Le montant s’élève à 10.900 milliards de dollars. Si les femmes du monde entier avaient été payées au salaire minimum pour toutes les heures consacrées aux tâches domestiques et à prendre soin de leurs proches, elles se seraient partagées plus que les revenus annuels cumulés des 50 plus grandes entreprises de la liste Fortune Global 500, qui inclut Walmart, Apple et Amazon.

La Commission européenne a présenté, il y a trois jours, une stratégie pour répondre aux inégalités entre les femmes est les hommes. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Layen, a lancé une consultation publique sur la transparence de ces rémunérations. Des mesures législatives seront proposées d’ici la fin de 2020.

 

 

 


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays