Syndicate content

Covid-19 : l’Europe commence à se coordonner

mercredi, 11 mars, 2020 - 12:47

La crise en Italie, qui manque de matériel et de médecins, oblige l'Europe à coordonner son action tout en débloquant des fonds et laissant filer la limitation des déficits publics. L'économie doit être soutenue dès à présent, la pandémie n'étant toujours pas arrivée à son sommet.

Plus de six semaines après l’arrivée “officielle” du nouveau coronavirus, l’Union européenne semble enfin prendre les premières mesures afin de coordonner ses efforts. Les structures hospitalières sont dépassées en Italie, où l’économie est à l’arrêt et où le matériel hospitalier manque désormais cruellement.

Dans la soirée du 10 mars, une visioconférence de deux heures et demie, qui a rassemblé la Commission européenne et les Vingt-Sept, a permis de dégager la somme de 25 milliards d’euros, dont 7,5 immédiatement. l’UE ayant pour l’instant échoué à approuver son budget pluriannuel 2021-2027, la première tranche de ces budgets proviendra d’une avance sur les Fonds structurels d’aide aux régions en difficulté, pour arriver à 25 milliards à plus long terme. Un contact quotidien entre les ministres de la Santé et de l’Intérieur des Vingt-Sept permettra de faciliter une meilleure répartition du matériel médical.

Le pacte de stabilité mis en suspens

D’ici vendredi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a promis une dérogation pour utiliser “toute la flexibilité” concernant le Pacte de stabilité – la limitation des déficits publics – et les aides d’Etats aux entreprises. Selon le quotidien espagnol El Pais, “Bruxelles souhaite que ces milliards se concentrent autour des systèmes de santé, mais aussi servent à relancer l’emploi dans les secteurs les plus vulnérables de l’économie que sont les PME”.

La veille, Emmanuel Macron avait interpellé l’Europe : “J’appelle nos partenaires européens à une action urgente pour coordonner les mesures sanitaires, les efforts de recherche et notre réponse économique”. L’enjeu politique est de ne pas reproduire la réaction trop tardive lors de la crise financière de 2008.

La prochaine réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) aura lieu demain. Les Etats-Unis ont déjà un pas d’avance : la Fed, la banque centrale américaine, a baissé son taux directeur de 0,5 points, et le gouvernement fédéral a débloqué 8,3 milliards de dollars en direction de la recherche et de la santé.

 


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays